Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Le Christ détaché de la Croix

Le Christ décloué de la Croix

© RMN (Musée du Louvre) / Stéphane Maréchalle

Sculptures
France, Moyen Age

Auteur(s) :
Jean-René GABORIT

La position très oblique du bras droit (le bras gauche est une restitution) indique que cette statue ne représente pas le Christ crucifié mais le Christ descendu de la Croix. Les yeux clos attestent la mort de Jésus, mais la représentation n'a rien de réaliste. A l'origine, la tête était coiffée d'une haute couronne (sans doute en métal), insigne de royauté divine. Les proportions très allongées de la figure et le dessin du drapé, avec ses plis doubles sont caractéristiques de l'époque romane.

Une Descente de croix

Les représentations de la Descente de Croix, sans être très fréquentes, sont cependant bien attestées aux XIIe et XIIIe siècles. Elles pouvaient prendre la forme de groupe en bois polychromes rassemblant un nombre variable de personnages : le Christ, totalement ou partiellement décloué de la Croix par Nicodème et Joseph d'Arimathie, la Vierge et saint Jean représentés plus exceptionnellement, les deux larrons, des Saintes Femmes et parfois un ange. Les plus anciens de ces groupes, plus ou moins complets, sont conservés dans le nord de l'Espagne. Des compositions semblables sont attestées en Italie centrale, parfois réduites à la seule figure du Christ, et datent pour la plupart du deuxième ou du troisième quart du XIIIe siècle.

Une iconographie proche des groupes espagnols

Le Christ détaché de la Croix du Louvre, antérieur à tous les autres exemples connus, apporte la preuve que de tels groupes ont aussi existé en France. Iconographiquement, il se rapproche des groupes espagnols : seule la main droite est déclouée. Il est possible que Nicodème ait été représenté en train de détacher la main gauche. On doit peut-être considérer le Christ conservé dans l'église de Formiguères (Pyrénées-Orientales) comme un chaînon intermédiaire entre des modèles français (pratiquement tous disparus) et les groupes espagnols.

Une sculpture du centre de la France

Quoique certainement exécuté par un sculpteur bourguignon (ou de formation bourguignonne), le Christ du Louvre proviendrait du centre de la France. Des rapprochements ont été faits avec la sculpture romane du deuxième quart du XIIe siècle, en particulier avec une Vierge en Majesté provenant d'Autun, aujourd'hui au musée des Cloîtres à New-York. Il ne présente cependant aucune parenté stylistique avec les statues de Christ, il est vrai plus tardives (seconde moitié du XIIe s.), de l'Auvergne et du Velay, ni avec le Christ aujourd'hui conservé au Musée national du Moyen Age (Thermes de Cluny), qui était peut-être à l'origine une figure de Descente de Croix, pourvue d'un bras droit mobile.

Cartel

  • Bourgogne (second quart du XIIe siècle)

    Le Christ décloué de la Croix

  • Bois (érable) polychromé

    H. : 1,55 m. ; L. : 1,68 m. ; Pr. : 0,30 m.

  • Don L. Courajod, 1895 , 1895

    R.F. 1082

  • Sculptures

    Aile Richelieu
    Rez-de-chaussée
    Cluny
    Salle 2
    Vitrine 4

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet