Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Le Couronnement de la Vierge

Le Couronnement de la Vierge

© 2007 Musée du Louvre / Angèle Dequier

Peintures
Peinture italienne

Auteur(s) :
Cécile Maisonneuve, Dominique Thiébaut

Retable peint, peut-être à l'initiative de la famille Gaddi, pour un des autels du couvent San Domenico de Fiesole aux portes de Florence, dont Fra Angelico devint le prieur par la suite. L'étude très poussée de la perspective comme la solidité plastique des figures témoignent de l'ascendant exercé par Masaccio sur le jeune Fra Angelico.

Le Couronnement de la Vierge

Fondé sur des textes apocryphes, le thème du Couronnement de la Vierge fut largement diffusé au XIIIe siècle par La Légende dorée de Jacques de Voragine. L'épisode suit chronologiquement l'Assomption : la Vierge est accueillie au ciel par le Christ qui l'élève au-dessus de la multitude des bienheureux. Fra Angelico a figuré neuf marches en marbres de couleurs variées qui conduisent au trône sur lequel siège le Christ. Agenouillée sur l'avant-dernière marche, la tête légèrement inclinée, la Vierge reçoit la couronne des mains de son fils glorieux. Une cour céleste les entoure, formée d'anges musiciens et de saints dont certains ont leur nom inscrit sur l'auréole, tandis que d'autres sont identifiables à leurs attributs. Au premier plan, de gauche à droite, on reconnaît : saint Louis de France à sa couronne fleurdelisée ; saint Nicolas de Bari, la tête coiffée d'une mitre, enveloppé d'une lourde chape brodée, trois boules d'or à ses pieds ; sainte Madeleine vêtue de rouge, les cheveux défaits tenant un vase à parfum ; sainte Catherine d'Alexandrie avec la roue de son martyre et sainte Agnès serrant un agneau contre sa poitrine.

Une commande dominicaine

De nombreux saints dominicains sont reconnaissables à leur robe blanche sous un manteau noir : saint Dominique de profil, tient un lys à la main, une étoile rouge brillant au-dessus de sa tête ; saint Pierre martyr au crâne ensanglanté ; saint Thomas d'Aquin agenouillé, théologien tenant ses écrits de théologien et montrant la scène du Couronnement. Rien d'étonnant à cela puisque le retable a été commandé pour orner l'église d'un couvent dominicain qui prônait une observance très stricte de la règle.
Sur la prédelle sont développées des scènes qui ont trait aux épisodes de la vie du fondateur de l'ordre : Le Rêve d'Innocent III ; L'Apparition de saint Pierre et saint Paul à saint Dominique ; La Résurrection de Napoleone Orsini ; Le Christ au tombeau ; La Dispute de saint Dominique et le miracle du livre ; Saint Dominique et ses compagnons nourris par des anges ; La Mort de saint Dominique.

Fra Angelico et son temps

La composition s'articule autour d'une pyramide dont la pointe est constituée par le trône céleste et la base par l'assemblée des saints agenouillés au bas des marches. L'espace est construit selon les lois de la perspective linéaire. Les lignes de fuite du dallage convergent en un point situé au-dessus du vase de Madeleine. Les personnages sont répartis dans cet espace cohérent de façon à être tous visibles. Le volume sculptural des corps dont la monumentalité est accentuée par le point de vue surbaissé rappelle les œuvres de Masaccio que Fra Angelico a contemplées à Florence mais à la différence de ce dernier, il ne peint pas une architecture inspirée des formes de la Renaissance mais un édicule aux formes gothiques ; le modelé délicat des visages rappelle celui d'un Gentile da Fabriano auprès duquel le moine-peintre s'est peut-être formé, et pour les couleurs, la palette de Lorenzo Monaco.

Cartel

  • Guido di Pietro dit FRA ANGELICO (Connu à Florence en 1417 - Rome, 1455)

    Le Couronnement de la Vierge

    Vers 1430 - 1432

  • H. : 2,09 m. ; L. : 2,06 m.

  • Entré au Louvre en 1812

    A la prédelle, scènes de la vie de saint Dominique : Le Rêve d'Innocent III ; L'Apparition de saint Pierre et saint Paul à saint Dominique ; La Résurrection de Napoleone Orsini ; Le Christ au tombeau ; La Dispute de saint Dominique et le miracle du livre ; Saint Dominique et ses compagnons nourris par des anges ; La Mort de saint Dominique.

    INV. 314

  • Peintures

    Aile Denon
    1er étage
    Salon Carré
    Salle 3

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

La forme singulière de la partie supérieure est d'origine.