Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Le Déjeuner

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Le déjeuner

© 2007 Musée du Louvre / Angèle Dequier

Peintures
Peinture française

Auteur(s) :
Vincent Pomarède, Marie-Claire Le Bourdellès

Dans ce morceau d'heureuse intimité domestique on a cru reconnaître la famille de l'artiste. Précieux document sur l'art de vivre à l'époque de Louis XV, le tableau montre un intérieur rocaille (appliques, cartel aux formes compliquées, exotique magot chinois) où l'on sacrifie à la mode du café.

Un portrait de famille ?

C'est l'un des rares essais de Boucher dans la peinture de scène d'intérieur. On a pu l'interpréter comme une scène familiale : madame Boucher assise à droite, leurs enfants, et la soeur du peintre assise à gauche qui donne à manger à la fillette. Dans un salon élégant, la famille est occupée à prendre le café, produit de luxe récemment importé. Les rapports entre les personnages, les échanges des regards, la fillette tournée vers le spectateur, expriment cette recherche d'une certaine simplicité, d'une intimité réelle. Cette époque connaît une évolution dans la manière d'élever les enfants ; on commence à fabriquer des objets à leur usage : poupée, cheval de bois aux pieds de la fillette qui porte un boudin de tissu pour protéger sa tête des coups.

Un intérieur rococo

Le tableau décrit en détail, et avec un style éclatant de fraîcheur et de grâce, tout un art de vivre moins grave que celui de Chardin. Le peintre du bonheur s'attache à nous le restituer : meubles, objets, soieries, dentelles. Il faut mettre ces éléments en rapport avec les diverses activités du peintre : ornemaniste, il aménagea plusieurs résidences royales ; décorateur, il travailla pour le théâtre et l'opéra et fournit de nombreux cartons de tapisserie aux Manufactures royales de Beauvais et des Gobelins. L'intérieur aux délicates couleurs de bleu, de vert, d'ocre et de rouge est nimbé d'une douce lumière dorée que reflètent les riches dorures des boiseries.

Un quotidien à la manière nordique

Le peintre des mythologies galantes a, durant une courte période, de 1739 à 1746, étendu son répertoire à la représentation de scènes de genre influencées par les maîtres hollandais du XVIIe siècle et plus directement par Jean-François de Troy. C'est une vision du monde au quotidien, une image d'un moment simple de bonheur, celui que procure l'intimité familiale.

Cartel

  • François BOUCHER (Paris, 1703 - Paris, 1770)

    Le déjeuner

    1739

  • H. : 0,81 m. ; L. : 0,65 m.

  • Legs du Dr Achille Malécot, 1895

    R.F. 926

  • Peintures

    Aile Sully
    2e étage
    La peinture de genre au XVIIIe siècle
    Salle 40

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet