Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Le dieu de l'orage Tarhunda

Œuvre Le dieu de l'orage Tarhunda

Département des Antiquités orientales : Mésopotamie

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Stèle de Til-Barsip

© 2005 RMN / Franck Raux

Antiquités orientales
Mésopotamie

Auteur(s) :
Marie-José Castor

La monumentale stèle du dieu de l'orage a été trouvée lors des fouilles de Til Barsip en Syrie. Elle témoigne de la renaissance d'une tradition hittite, dans les domaines politique, artistique et linguistique au début du Ier millénaire, dans les petits états qui se reconstituèrent aux confins de l'Anatolie et de la Syrie après la chute de l'empire hittite vers 1200 av. J.-C.

Une dédicace royale

Découverte par le fouilleur FrançoisThureau-Dangin en 1929 à Til Barsip (aujourd'hui Tell Ahmar), cette stèle monumentale en basalte local illustre le culte très populaire d'une grande divinité de l'orage, adorée sous des noms divers au Proche-Orient. L'inscription "je suis Hamiata de Masuwa, roi du pays, serviteur du dieu Tarhunda du ciel", nous livre le nom du dieu et celui du roi qui offre le monument.
Il est représenté de profil, le buste vu de trois quarts. Il tient un foudre en forme de trident dans la main gauche et brandit une hache de sa main droite levée. Le dieu est vêtu d'une tunique courte serrée à la taille par une ceinture dans laquelle passe une épée. Il porte un bonnet flanqué d'une double paire de cornes, symbole de son caractère divin. De cette coiffe partent de longues tresses de cheveux qui se terminent par des enroulements. Une barbe longue et frisée encadre le visage, épargnant le tour de la bouche qui est soigneusement rasé.
Au-dessus de lui, un disque solaire ailé, symbole originaire d'Égypte, répandu au Levant, apparaît sous sa forme hittite, qui combine le disque solaire avec le croissant lunaire. Il surmonte la divinité.
La partie inférieure du relief manque. Elle représentait peut-être un taureau ou un lion, les animaux attributs du dieu de l'orage sur lesquels il est souvent figuré.
L'inscription monumentale est rédigée en écriture hiéroglyphique. Les caractères sont sculptés en relief (et non pas en creux) sur les deux cotés et sur la face postérieure.

Une divinité multiforme

Le dieu de l'orage représenté sur cette stèle est une divinité vénérée depuis le deuxième millénaire sous des noms qui diffèrent selon les régions : Teshub, Hadad ou Adad, Baal... Il apparaît ici, dans cette oeuvre datée par son inscription du IXe siècle avant Jésus-Chist, sous son nom hittite. Il est parfois représenté debout sur sa monture habituelle, le taureau, ou bien saisissant les pattes d'un lion. C'est une figure majeure du panthéon divin en Mésopotamie et au Levant. Il est le dieu de l'orage aux attributs guerriers, dont le foudre déchaîne la pluie abondante et bénéfique indispensable à toute vie.

Une tradition hittite

La stèle, ou pierre dressée et travaillée, faite pour être vue sous tous ses côtés, est l'une des principales formes de monument votif dans l'Orient ancien. Elle a été adoptée dans la civilisation hittite.
Cette stèle a été retrouvée réutilisée dans un mur de construction plus récente et conserve encore sur la tranche supérieure des encoches pratiquées pour ce remploi. La présence d'inscription en hiéroglyphes hittites sur trois faces montre qu'elle était bien destinée à l'origine à être vue de tous cotés.
Elle constitue aujourd'hui une excellente documentation écrite et iconographique sur la période néo-hittite, héritière de la tradition hittite dans les domaines artistique et littéraire, visible dans le maintien de certaines formules architecturales et la persistance d'inscriptions en hiéroglyphes hittites.

Bibliographie

- LAROCHE E., "Études sur les hiéroglyphes hittites", Extrait de Syria, 31, Paris, Geuthner, 1931.

- THUREAU-DANGIN François, "Tell Ahmar", Extrait de Syria, 10, Paris, Geuthner, 1929, pp. 185-205, pl 32-33.

- THUREAU-DANGIN François, Til Barsip, Vol. I et II, Paris, Geuthner, 1936, p. 134, pl. 1 et 2.

Cartel

  • Stèle de Til-Barsip

    Epoque néo-hittite, vers 900 avant J.-C.

    Tell Ahmar, ancienne Til-Barsip

  • Basalte

    H. : 2,10 m. ; L. : 0,83 m. ; Pr. : 0,43 m.

  • Fouilles Thureau-Dangin

    AO 11505

  • Antiquités orientales

    Aile Richelieu
    Rez-de-chaussée
    Mésopotamie - Syrie du Nord. Assyrie : Til Barsip, Arslan Tash, Nimrud, Ninive
    Salle 6

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet