Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Le Diplôme militaire

Œuvre Le Diplôme militaire

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art romain

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Diplôme militaire

© 2004 RMN / Hervé Lewandowski

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Art romain

Auteur(s) :
Marie-Bénédicte Astier

Lorsqu'ils ont accompli la totalité de leur service militaire, les soldats reçoivent au nom de l'empereur un diplôme militaire qui reproduit une loi gravée sur bronze mentionnant les privilèges accordés et le nom des bénéficiaires. Celui-ci a été délivré en 139 ap. J.-C. au fantassin Gaius, qui servait dans la seconde cohorte des Galates, commandée par Q. Flavius Amatianus. Il nous renseigne sur la composition de l'armée romaine de Palestine, son commandement et la situation des soldats.

Une récompense pour les vétérans de l'armée romaine

Selon une pratique en vigueur jusqu'au IIIe siècle ap. J.-C., l'empereur récompensait ses soldats lorsqu'ils avaient accompli la totalité de leur service militaire, à l'issue d'une période de vingt-cinq ans. Une loi était gravée sur le bronze et mentionnait les privilèges accordés et le nom des bénéficiaires. Chaque soldat qui en faisait la demande recevait une copie appelée diplôme militaire, où seul son nom figurait. Celui-ci provient de Syrie, où il a été trouvé à Aphaca, l'actuelle Fiq, près du lac de Tibériade. Ces diplômes sont généralement rédigés sur deux tablettes rectangulaires en bronze, reliées par un cordon qui passait au travers de deux trous percés de part en part, et soudées à l'étain. L'une des tablettes reproduit le texte de loi, l'autre porte les noms de sept citoyens romains certifiés par des cachets de cire aujourd'hui disparus, qui attestaient la fidélité de la copie et son authenticité.

Un contenu stéréotypé

Hormis le nom du destinataire qui personnalise le texte, ce diplôme militaire est un document administratif dont le contenu, stéréotypé, est composé de rubriques identiques à celles que comportent la plupart des tablettes découvertes. Le nom de l'empereur et sa titulature apparaissent en premier, suivis de la mention de l'unité concernée, de son lieu de stationnement et du nom du chef de corps. Puis sont indiqués les bons et loyaux services des vétérans et les privilèges qui leur sont accordés, la date, le nom du bénéficiaire du diplôme et des membres de sa famille qui partagent les privilèges reçus. L'inscription s'achève par le nom des témoins et le lieu d'affichage du texte original, à Rome, au sud-est du Forum, sur le mur du temple d'Auguste divinisé, près d'un sanctuaire de Minerve.

Le diplôme militaire de Gaius

Cet exemplaire a été délivré sous le règne de l'empereur Antonin, en 139 ap. J.-C., au fantassin Gaius, un soldat originaire de Nicée (actuelle Iznik en Turquie), qui servait dans la seconde cohorte Ulpia des Galates, commandée par Q. Flavius Amatianus. Le texte de loi inscrit sur une des plaquettes extérieures constitue une source incomparable de renseignements sur l'organisation de l'armée romaine, son commandement et la situation sociale des soldats. Il donne la composition des troupes auxiliaires (trois ailes de cavalerie et douze cohortes), qui faisaient partie de l'armée de Palestine au lendemain de la révolte de Barkokeba et de la répression sévère qui en a été la conséquence, peu après 132 ap. J.-C. Sur les faces intérieures du diplôme, le même texte est plus rapidement gravé, moins soigné que sur les faces visibles : les mots sont abrégés au mépris de toutes règles, certains membres de phrase sont omis et les noms des corps de troupes souvent tronqués. Conformément à la tradition, les privilèges accordés à Gaius et à ses descendants sont le droit au mariage légalement reconnu (le conubium) et la citoyenneté romaine.

Bibliographie

A. Héron de Villefosse, "Diplôme militaire de l'année 139, découvert en Syrie. Note de M. Héron de Villefosse, membre de l'Académie", Comptes-rendus de l'Académie des Inscriptions et Belles Lettres, 1897, p. 333-343, p. 348, p. 678-684.

Cartel

  • Diplôme militaire

    139 après J.-C.

    Aphaca (actuelle Fiq, Djolan, Syrie)

  • H. : 13,90 cm. ; L. : 11,80 cm.

  • Don Durighello, 1897 , 1897

    Br 4088

  • Antiquités grecques, étrusques et romaines

    Aile Sully
    1er étage
    Salle des Bronzes
    Salle 32
    Vitrine M6 : Inscriptions romaines

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

Deux longues inscriptions latines au recto et au verso de la tablette