Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Le Génie de la Liberté

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Le Génie de la Liberté

© 1989 RMN / Hervé Lewandowski

Sculptures
France, XIXe siècle

Auteur(s) :
Valérie Montalbetti

Ce Génie de la Liberté est une réplique en demi-taille de la statue qui surplombe la Colonne de Juillet, place de la Bastille à Paris, monument dédié aux victimes de la Révolution de 1830. Aérien, il semble planer, portant dans la main droite un flambeau et dans la gauche les chaînes brisées du despotisme. La liberté est rarement figurée par une figure masculine.

La Colonne de la Bastille

Le roi Louis-Philippe ordonna par décret du 13 décembre 1830 la construction d’un monument à la mémoire des victimes de la Révolution de Juillet (1830). Les Trois Glorieuses (autre nom de ces journées révolutionnaires) avaient chassé Charles X du trône dans l’idée d’instaurer une république, mais aboutirent à l’institution d’une monarchie parlementaire. En 1831, le roi opta pour un monument en forme de colonne, érigé sur la place de la Bastille. La colonne, en bronze, commencée en 1833 par l’architecte Alavoine et achevée par son collaborateur Duc, mesure 50 mètres de haut. Le sculpteur Barye réalisa pour le soubassement des Coqs et un haut-relief de Lion marchant. À l’intérieur du socle, une galerie donne accès aux caveaux où furent déposés les restes des victimes de juillet 1830 ; plus tard on y déposa aussi les victimes de la Révolution de 1848.
Pour couronner la colonne, le roi choisit, peut-être sur l’intervention d’Adolphe Thiers, Le Génie de la Liberté, sculpture dont Augustin Dumont avait exécuté le modèle en plâtre à demi-grandeur (musée de Semur-en-Auxois) dès 1833, sans avoir reçu de commande officielle : il présenta le bronze au Salon de 1836. En 1885, peu après la mort de l’artiste, le Louvre commanda une réplique de la statue, réalisée d’après le modèle en plâtre.

Un génie aérien

Svelte, les bras étendus, les ailes déployées, en appui sur la pointe du pied gauche, le génie s’élance dans les airs. La pose ressemble à celle du Génie peint par Jean-Baptiste Regnault au centre de sa composition La Liberté ou la Mort (Hambourg, Kunsthalle) en 1795, mais rien ne permet d’affirmer que Dumont connaissait l’œuvre. Le sculpteur semble vouloir rivaliser avec le célèbre Mercure volant de Jean Bologne (un exemplaire au Louvre M.R. 3271), dont il reprend l’élan aérien sans le mouvement spiralé. Avec son beau visage régulier, ce génie évoque aussi le Saint Michel terrassant le Démon de Raphaël (INV. 610, Louvre).

Une allégorie masculine

En rupture avec la tradition artistique, la liberté est symbolisée par une figure masculine. Sans doute, le pouvoir jugeait inopportun une représentation féminine, référence trop explicite à la Liberté de 1789, révolutionnaire et républicaine. Le génie ne porte d’ailleurs pas de bonnet phrygien, attribut habituel de la liberté, et dont d’autres artistes commémorant la révolution de 1830 coiffent leur allégorie : ainsi le peintre Delacroix dans La Liberté guidant le peuple (1830, R.F. 129, Louvre) ou le sculpteur David d’Angers, dans sa statuette de la Liberté (1839, R.F. 1963, Louvre). Assez mal accueillie par la critique, l’œuvre devint populaire sous le nom de "Génie de la Bastille".

Bibliographie

- Les emblèmes de la liberté : l’image de la république dans l’art du XVIe au XXe siècles, catalogue d'exposition,  21e exposition du Conseil de l’Europe, Berne, musée d’Histoire et musée des Beaux-Arts, 1991, n° 402, p. 591 (notice Jean-René Gaborit).

Cartel

  • Augustin DUMONT, dit Auguste Alexandre (Paris, 1801 - Paris, 1884)

    Le Génie de la Liberté

  • Bronze

    H. : 2,35 m. ; L. : 1,12 m. ; Pr. : 1,30 m.

  • Acquisition, 1885

    R.F. 680

  • Sculptures

    Aile Richelieu
    Rez-de-chaussée
    Pradier
    Salle 32

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet