Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Le Jugement de saint-Georges

Œuvre Le Jugement de saint-Georges

Département des Peintures : Peinture espagnole

Le Jugement de saint Georges par le proconsul Dacien

© 1997 RMN / Daniel Arnaudet

Peintures
Peinture espagnole

Auteur(s) :
Michèle Perny

Le Jugement de saint-Georges est l’un des quatre panneaux retraçant le martyre du saint, qui composaient les volets d’un retable. Le centre Saint-Georges terrassant le dragon est aujourd’hui conservé à l’Art Institute de Chicago. L'hypothèse la plus probable sur l’origine de ce retable, tend à établir qu’il fut commandé à Martorell entre 1434 et 1437 par les députés de la Generalidad à Barcelone, pour la chapelle de leur palais dédiée à saint-Georges, saint patron de la Catalogne.

Une scène de la légende de saint-Georges

Selon la légende de saint-Georges, relatée depuis le IXème siècle dans plusieurs textes latins, et reprise à la fin du Moyen Age par la Légende dorée, le saint fut jugé par Dacien, alors proconsul sous le règne de l’empereur Dioclétien : c’est la scène racontée par ce premier panneau. Torturé sur l’ordre de son juge et traîné dans toute la ville, l’histoire rapporte ensuite qu’il fut décapité, que le feu tomba du ciel, et brûla le proconsul et sa suite : ce sont les scènes reproduites dans les trois panneaux suivants. Le panneau Le Jugement de saint Georges  traité à la manière d’une scène courtoise, représente le proconsul debout, personnage central, qui du haut d’un impressionnant trône gothique surmonté d’un dais ouvragé, un petit chien couché à ses pieds, désigne du doigt saint-Georges debout à sa droite. Le saint figuré sous les traits d’un jeune homme habillé avec recherche, a la main levée et présente sa défense. Des courtisans attentifs aux vêtements et coiffures très colorés et, à tendance orientale, entourent le trône.

Une mise en scène originale

Connu entre 1427 et 1452, Bernardo Martorell est à cette période le maître le plus influent et le plus recherché de Catalogne. Sa production importante, dont d’autres retables, témoigne d’un sens de la mise en scène et de la narration. Il excelle en effet à mettre en valeur les personnages principaux tout en jouant par ailleurs sur la mise en perspective de personnages secondaires, comme les personnages de dos, assis au premier plan du tableau. Le fil conducteur de la scène passe au travers de tous les acteurs du drame par la gestuelle ou le regard de chacun, accompagnés d’une certaine fantaisie ornementale alliée à une évidente recherche de réalisme.

L'histoire d'une attribution

A l’époque de leur arrivée en France, ces panneaux furent l’objet de nombreuses hésitations concernant leur attribution. Considérés dans un premier temps comme flamands, puis français du midi, en raison de divers éléments empruntés entre autres à l’enluminure parisienne, ils furent en fin de compte restitués à l’Espagne. Il fallut attendre l’année 1908 pour qu’un historien répertorie d’autres œuvres de la même main sous le nom de Maître de saint-Georges, anonyme identifié finalement à l’aide d’un document, depuis 1928, avec Bernardo Martorell.

Bibliographie

- RESSORT Claudie, GERARD POWELL Véronique, Catalogue des écoles espagnole et portugaise, musée du Louvre,  Editions de la Réunion des musées nationaux, Paris, 2002.

-  LAUTRAITE Annick et RESSORT Claudie, Le tableau du mois n° 41 : Les quatre scènes de la légende de saint-Georges par Bernardo Martorell après restauration, Paris, musée du Louvre, département des peintures, du 3 au 29 septembre 1997.

Cartel

  • Bernat MARTORELL (Actif à Barcelone, connu à partir de 1427 - Barcelone, 1452)

    Le Jugement de saint Georges par le proconsul Dacien

    Vers 1435

  • H. : 1,07 m. ; L. : 0,53 m.

  • Don de la Société des Amis du Louvre, 1904 , 1904

    R.F. 1570

  • Peintures

    Aile Denon
    1er étage
    Martorell
    Salle 27

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet