Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Le Portrait de François Ier, roi de France (1494-1547)

Œuvre Le Portrait de François Ier, roi de France (1494-1547)

Département des Peintures : Peinture française

Portrait de François Ier, roi de France (1494 - 1547)

© 2007 Musée du Louvre / Angèle Dequier

Peintures
Peinture française

Auteur(s) :
Vincent Pomarède

Fils de Charles d'Angoulême et de Louise de Savoie, cousin du roi Louis XII, auquel il succéda sur le trône en 1515. François Ier porte le collier de l'ordre de Saint-Michel dont il était grand maître. Le visage correspond exactement à un dessin de Jean Clouet (Chantilly, musée Condé) ; la monumentalité et la plasticité du buste, l'importance des mains posées sur le gant et l'épée déterminent la modernité de ce portrait, qu'il faut sans doute dater des alentours de 1527-1530.

Réalisme flamand et influence italienne

Reprenant la mise en page du Portrait de Charles VII peint par Fouquet, Jean Clouet représente François Ier de face, regardant noblement le spectateur. Il est richement vêtu à l'italienne, ne portant pas les attributs de sa fonction - ni couronne, ni sceptre. La tête, à peine idéalisée, représentée avec une grande précision, est peinte d'après un dessin du musée de Chantilly, attribué à Jean Clouet. Malgré la persistance du réalisme de l'école flamande, tout rappelle dans ce portrait l'influence des peintres italiens de la Renaissance : l'éclairage subtil, le modelé du visage et des mains, le réalisme des plis du vêtement, l'éclat des bijoux et, bien sûr, le cadrage, venant de Fouquet tout autant que de Raphaël ou de Léonard de Vinci.

L'école de Fontainebleau

L'école de Fontainebleau, dont l'esthétique fut en partie importée d'Italie par Louis XII et François Ier, révèle ce genre dominant au XVIe siècle à la cour de France. Cette école se caractérise par un goût pour le décoratif, l'ornement, les thèmes mythologiques, et par une sensualité affirmée dans la représentation du corps féminin. Son début correspond avec la présence des artistes italiens Rosso Fiorentino, le Primatice et Niccolo dell'Abbate lors de la décoration du château de Fontainebleau, à partir de 1526. On distingue traditionnellement deux écoles de Fontainebleau, la première pendant les règnes de François Ier et d'Henri II, tandis que la seconde correspond au renouveau artistique du règne d'Henri IV.

François Ier, mécène

À l'époque où fut peint ce portrait de François Ier (1494-1547), roi de France, sans doute vers 1535, le vainqueur de Marignan avait déjà surmonté les difficultés politiques survenues après sa défaite de Pavie et son emprisonnement par Charles Quint. Tout en renforçant son pouvoir politique, François Ier développe un mécénat d'une envergure jamais atteinte jusque-là en France. Ce portrait est demeuré dans les collections royales depuis sa commande, passée à Jean Clouet par François Ier. Il est entré au musée du Louvre, avec les collections royales, lors de la création du Muséum central des arts de la République, en 1793. Traditionnellement, on considère que François Clouet, fils de Jean Clouet, a peut-être collaboré à ce tableau.

Cartel

  • Jean CLOUET (?, vers 1480 - ?, 1540 - 1541)

    Portrait de François Ier, roi de France (1494 - 1547)

    Vers 1530

  • H. : 0,96 m. ; L. : 0,74 m.

  • Collection de François Ier

    Inv. 3256

  • Peintures

    Aile Richelieu
    2e étage
    Jean et François Clouet, la première Ecole de Fontainebleau
    Salle 7

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet