Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Le Retable de saint Denis

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Le Retable de saint Denis

© 2007 Musée du Louvre / Angèle Dequier

Peintures
Peinture française

Auteur(s) :
Vincent Pomarède

Peint pour l'église de la chartreuse de Champmol, près de Dijon, qui était placée sous l'invocation de la Trinité. On sait par un paiement de 1416 que le retable fut terminé par Henri Bellechose, devenu en 1415 le peintre en titre de Jean sans Peur, duc de Bourgogne.
De part et d'autre du Christ en Croix assisté de Dieu le Père et du Saint-Esprit, saint Denis reçoit dans sa prison la dernière communion de la main du Christ et subit le martyre avec ses deux compagnons, Rustique et Éleuthère.

Une cour brillante

La cour de Bourgogne s’impose à la fin du XIVe et au début du XVe siècles comme l’une des plus brillantes d’Europe. Le duc Philippe le Hardi (1342-1404), fils du roi Jean II le Bon, anime une politique de mécénat ambitieuse, qui se concrétise après sa mort par l’achèvement de la chartreuse de Champmol près de Dijon autour de 1415. Philippe le Hardi et plus tard son fils Jean sans Peur (1371-1419) emploient des peintres venus d’Artois comme Jean de Beaumetz, ou des Pays-Bas comme Jean Malouel et Henri Bellechose, tous trois représentés dans les collections du Louvre.

Profondeur et force

Encore fidèle à l’esthétique médiévale notamment par l’omniprésence des ors, ce retable surprend néanmoins par certains accents réalistes qui témoignent de préoccupations nouvelles : la figure du bourreau est d’une vigueur plastique et d’une caractérisation physionomique sans précédents. La variété du coloris, renforcée par le riche fond d’or, est également remarquable, dominée par le bleu intense des manteaux du Christ et des saints. Le Christ crucifié placé au centre est présenté par Dieu le Père et le Saint-Esprit, tandis que deux épisodes de la vie de saint Denis sont figurés de part et d’autre de la Croix. À gauche, la dernière communion reçue par saint Denis de la main du Christ même et, à droite, le martyre de saint Denis, qui fut décapité avec ses deux disciples, Rustique et Éleuthère. Selon Grégoire de Tours, saint Denis fut évangélisateur des Gaules et premier évêque de Paris (vers 250). Décapité à Montmartre, il est souvent représenté avec l’attribut de son martyre, tenant sa tête qu’il aurait ramassée après sa décollation.

Gothique international

Le Retable de saint Denis a été commandé, avant 1416, pour la chartreuse de Champmol aux portes de Dijon sans doute au peintre en titre de Jean sans Peur, duc de Bourgogne, Henri Bellechose, un des derniers représentants du style gothique international. Cette peinture fut donnée en 1863 au musée du Louvre par un ancien conservateur du Louvre et directeur des Musées nationaux, par ailleurs grand collectionneur, Frédéric Reiset (1815-1890).

Cartel

  • Henri BELLECHOSE (Connu à Dijon de 1415 à 1444)

    Le Retable de saint Denis

    1415 - 1416

  • H. : 1,62 m. ; L. : 2,11 m.

  • Don Frédéric Reiset, 1863

    M.I. 674

  • Peintures

    Aile Richelieu
    2e étage
    Henri Bellechose
    Salle 3

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet