Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Le Sarcophage du Grec d'Egypte Dioskoridès

Œuvre Le Sarcophage du Grec d'Egypte Dioskoridès

Département des Antiquités égyptiennes : Croyances religieuses et funéraires

Le cercueil du Grec d'Egypte Tisicratès

© 2009 Musée du Louvre / Georges Poncet

Antiquités égyptiennes
Croyances religieuses et funéraires

Auteur(s) :
Marc Étienne

Quoiqu'appartenant à l'élite grecque qui dirigeait alors l'Egypte, Dioskoridès décida de se faire enterrer selon les anciennes coutumes locales égyptiennes. Général sous Ptolémée VI, bien connu par plusieurs papyrus grecs, il choisit de faire réaliser un sarcophage en pierre sombre finement gravé d'inscriptions religieuses tirées du Livre des Morts des anciens Egyptiens, savamment réparties sur le corps, à des endroits appropriés.

Un Grec enterré à l'égyptienne

Ce sarcophage constitue un exemple exceptionnel du choix délibéré d'un Grec de se faire enterrer selon les rites et usages égyptiens. Son propriétaire est désormais identifié avec certitude : il s'agit du général Dioskoridès, qui occupa un rang élevé à la cour de Ptolémée VI Philométor. Il est mentionné à plusieurs reprises dans des documents administratifs sur papyrus écrits en grec. Son sarcophage, entièrement sculpté, est d'une remarquable qualité. Une inscription autobiographique figure sur les pans de la perruque et au niveau de la poitrine ; son nom transcrit en hiéroglyphes égyptiens était autrefois lu "Tasikratès" à partir de ces mentions. Tous les autres textes, de nature religieuse, combinent des hymnes aux divinités funéraires et des chapitres du , disposés sur le sarcophage aux endroits du corps en rapport avec le contenu de la formule.

Le corps bardé de chapitres du Livre des Morts

Sous l'image du scarabée ailé placé au niveau de la tête, et sur le bandeau inscrit autour du front se trouvent les chapitres 18 et 19 du Livre des Morts, liés au triomphe sur les ennemis, prélude à la remise de la "couronne de justification". La perruque porte le chapitre 162 pour "allumer une flamme sous la tête du défunt". Sur la poitrine est représenté le ba de Dioskorides, sous la forme d'un oiseau à tête humaine. Le ba est une partie de l'individu, libérée du corps après le trépas, qui possède la capacité de se déplacer entre le monde des vivants et le monde des morts, à condition de toujours pouvoir rejoindre le cadavre qui, pour cela, ne doit pas être anéanti. Au registre inférieur se trouvent les Quatre fils d'Horus préposés à la garde des viscères et à leurs réceptacles, les vases canopes, autour de l'image d'un scarabée, symbole du soleil renaissant. Le texte à cet endroit est le chapitre 89 : "permettre que le ba d'un homme rejoigne son cadavre".

En dessous, une vignette représente Dioskorides assis en face de divinités funéraires et debout adorant Osiris et un autre dieu. C'est ici le chapitre 72 qui trouve sa place pour "sortir le jour et ouvrir la tombe" afin de connaître la survie éternelle. Ce thème se retrouve jusqu'à la base du sarcophage où l'on trouve l'image du dieu Anubis sous sa forme de chien sauvage, ainsi que la représentation de la tombe elle même de laquelle le ba du défunt sort en volant.

Un dispositif de survie et de résurrection

A l'intérieur du couvercle, la déesse du ciel Nout est représentée nue et étendue au dessus du défunt. Elle est la contrepartie céleste de l'autre déesse à l'intérieur de la cuve : la déesse de l'Occident à savoir le monde des morts. Le défunt se trouve ainsi placé entre deux univers tout comme le soleil dans sa course journalière après sa disparition à l'Ouest, et son cheminement nocturne dans le ventre de Nout, qui le remet au monde à l'Est au matin. Cette assimilation d'ordre solaire garantit à Dioskoridès une renaissance perpétuelle.

Bibliographie

J.-L. de Cenival - Le livre pour sortir le jour - Le Livre des Morts des anciens égyptiens, musée d'Aquitaine et éditions de la Réunion des Musées Nationaux, 1992, p. 4.

Cartel

  • Le cercueil du Grec d'Egypte Tisicratès

    IIe siècle avant J.-C. (époque ptolémaïque)

  • grauwacke

    H. : 2,01 m. ; L. : 0,68 m. ; Pr. : 0,52 m.

  • D 40

  • Antiquités égyptiennes

    Aile Sully
    Rez-de-chaussée
    Les sarcophages
    Salle 14
    Vitrine 2 : Cercueils

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet