Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Le Tricheur à l'as de carreau

Œuvre Le Tricheur à l'as de carreau

Département des Peintures : Peinture française

Le Tricheur

© 2007 Musée du Louvre / Angèle Dequier

Peintures
Peinture française

Auteur(s) :

Guillaume Kazerouni

 

 


 

Remerciements :

Cette notice d’œuvre vous est présentée par Canson

Seul tableau diurne de G. de La Tour au Louvre avec le Saint Thomas, Le Tricheur illustre un thème fréquemment traité à la suite du Caravage. Le jeune homme est ici soumis aux trois tentations majeures selon la morale du XVIIe siècle : le jeu, le vin, la luxure. Il en existe une autre version comportant des variantes notables, Le Tricheur à l'as de trèfle (Fort Worth, Kimbell Art Museum).

1972 : l'année La Tour, une renaissance

Chef-d’œuvre de George de La Tour et morceau d’anthologie de la peinture française, Le Tricheur  occupe pour plusieurs raisons une place particulière dans l’œuvre du peintre. Acquis par Paul Landry en 1926 chez un antiquaire de l’île Saint-Louis, le tableau, qui porte la belle signature du peintre, est publié par Hermann Voss, en 1931, dans un article qui sort l’artiste de l’oubli profond où il avait sombré. A cet égard le tableau du Louvre est l’un des « premiers » La Tour. En 1934, Le Tricheur  figure à l’exposition mémorable des Peintres de la réalité  qui a remit à l’honneur la peinture française du Grand Siècle et marque la résurrection de la figure de Georges de La Tour. A partir de cette date, l’engouement pour le peintre va grandissant et le corpus de ses œuvres s’élargit. Enfin, en 1972, est organisée la première exposition monographique consacrée au peintre lorrain. Le succès est immense et, à cette occasion, l'œuvre est offerte par Landry au musée du Louvre.

Le jeune homme déplumé

Quatre personnages sont réunis autour d’une table et jouent aux cartes. Ils semblent tous suspendus dans le temps. A droite, un jeune homme richement habillé passe en revue ses cartes. Il est isolé des autres protagonistes et ne partage pas la complicité de ces derniers, visible dans les jeux de regard. Légèrement excentrée, une femme, à la coiffe sophistiquée et au décolleté plongeant, nous dirige par son regard et par le geste de sa main vers la gauche de la composition. Là, un autre joueur plongé dans l’ombre sort discrètement un as de carreau dissimulé à l’arrière de sa ceinture. Enfin, entre lui et la courtisane, une servante prépare un verre de vin. La situation paraît assez claire. Le jeune homme attiré dans le jeu par la courtisane qui ne manque pas d’atouts, est enivré et va être dépouillé par l’homme de gauche. Le tableau reprend un sujet introduit par Caravage dans un tableau qui se trouve actuellement au Kimbell Art Museum de Forth Worth et qui faisait pendant à La Diseuse de bonne aventure du même peintre conservée au Louvre. Une toile de même sujet peint par La Tour (Metropolitan Museum, New York) faisait pendant à la composition du Louvre ou plus certainement à une version antérieure de celle-ci, également à Forth Worth.

Dialogues avec le XXe siècle

Par la simplification des volumes, l’étrangeté de la composition et l’aspect cocasse du sujet, Le Tricheur  du Louvre a trouvé une place de choix dans la sensibilité du XXe siècle. On imagine facilement la fascination que devait exercer cette œuvre sur les cubistes par son traitement des masses ou sur surréalistes par son caractère mystérieux, tout comme un autre tableau de quelques années antérieur : Gabrielle d’Estrées et sa sœur, peinture anonyme de la seconde école de Fontainebleau (Louvre).

Cartel

  • Georges de LA TOUR (Vic-sur-Seille, 1593 - Lunéville, 1652)

    Le Tricheur

  • H. : 1,06 m. ; L. : 1,46 m.

  • Acquis en 1972 , 1972

    R.F. 1972-8

  • Peintures

    Aile Sully
    2e étage
    Le Sueur
    Salle 24

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet


Questions d'enfants

Le Tricheur à l'as de carreau

Sonia Brunel, conférencière de la Rmn-Grand Palais répond aux questions des élèves du CM2 de l’École primaire du 104 rue de Belleville à Paris.

Voir la vidéo