Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Lécythe à figures noires

Œuvre Lécythe à figures noires

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art grec archaïque (du VIIe au VIe siècle av. J.-C.)

Lécythe à figures noires

© 2003 RMN / Hervé Lewandowski

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Art grec archaïque (du VIIe au VIe siècle av. J.-C.)

Auteur(s) :
Alexandra Kardianou-Michel

Sur ce lécythe à figures noires du Ve siècle av. J.-C. sont représentés deux hommes conduisant des chevaux. Il a la particularité de porter une exclamation publicitaire qui court en haut de la panse et entre les chevaux : "Achète-moi et tu feras une bonne affaire".

Les inscriptions

Le premier alphabet grec découle du phénicien et a été adopté surtout pour des raisons commerciales. Les premières inscriptions grecques avec un alphabet développé datent du Xe siècle av. JC. et proviennent des territoires phéniciens (l’actuel Liban) où les archéologues ont mis au jour des installations grecques tout comme à Al Mina en Syrie ou à l’embouchure du fleuve Oronte.
Beaucoup plus tard, à Athènes au Ve siècle av. JC, lire et écrire faisait partie du système politique démocratique. Dans une de ses tragédies, Euripide fait dire à Thésée que les lois écrites sont le propre de la démocratie tandis que le tyran garde les lois pour lui tout seul. Le plus grand nombre d’inscriptions inventoriées proviennent justement d’Athènes et de la région l’Attique.
Comme les phéniciens, les grecs écrivaient au début de droite à gauche. Les inscriptions sur les vases sont souvent dans les deux sens. Ce type s’appelle boustrophédon car il rappelle la façon dont les bœufs (bous) tournent (strefo) lors du labourage des champs. Mais de nombreuses inscriptions officielles athéniennes, gravées dans la pierre, sont écrites en stoichedon (alignées, en colonnes).

Les vases qui parlent

En dehors des textes officiels, des inscriptions votives et des épitaphes étaient gravés sur les stèles et d’autres encore gravés ou peints sur des statuettes en argile ou bronze, des bandelettes, des armes. Mais c’est surtout sur les vases en argile qu’on retrouve en grand nombre des dédicaces, des formules à boire ou des signatures. Elles sont souvent gravées (graffiti), ou peintes (dipinti à caractère commercial) après fabrication mais on retrouve aussi des inscriptions peintes lors de la fabrication comme des signatures de potiers (Exekias m’epoiesen, "Exekias m’a fait") et de peintres (Sophilos m’egrafsen, "Sophilos m’a peint"), les noms propres des personnages représentés, des acclamations (Léagros kalos, "Léagros est beau") et des formules à boire (haire kai piei eu, "réjouis-toi et bois bien"). Sur une oenochoé provenant de Dipylon d’Athènes datant des environs de 740 av. JC, nous lisons une des plus anciennes inscriptions "celui des danseurs qui danse le plus lestement gagnera le prix".

Le vase support publicitaire ?

Il s’agit, et on le voit des siècles plus tard encore, d’inscriptions à caractère privé, des pensées de gens qui, à travers les vases communiquent, s’approprient l’objet, ou se vantent de leur art. C’est le cas de l’inscription os oudepote Euphronios "comme jamais Euphronios [n’a fait]" sur l'amphore à figures rouges de Munich peinte par son ami et concurrent Euthymidès ou de Hdypotos "doux à boire" que l’on voit sur un cratère du Louvre. Mais l’inscription qui se déroule parmi les personnages et les chevaux de l'oenochoé F 358 est à notre connaissance unique : Onisthe me kai enepolesei kalos  "Achètes-moi et tu feras une bonne affaire" pourrait être considéré comme la première publicité connue. Ni sa forme, un simple lécythe, ni son décor, banal, de deux hommes conduisant leurs chevaux, ne distinguent ce vase des dizaines de ses semblables. Mais le peintre, confirmant ses capacités de bon vendeur, a justement voulu le faire sortir du lot, lui donner une valeur supplémentaire vantant par écrit le bon rapport qualité/prix, en effet, il souligne par ce message les qualités du potier et trouve par la même occasion un habile moyen de faire l’article pour leur travail conjoint.

Cartel

  • Lécythe à figures noires

    Vers 500 avant J.-C.

    Athènes

  • H. : 28 cm. ; D. : 13,60 cm.

  • Collection Campana, 1861 , 1861

    Acclamation publicitaire : "Achète-moi et tu feras une bonne affaire"

    F 358

  • Antiquités grecques, étrusques et romaines

    Aile Sully
    1er étage
    Galerie Campana - salle thématique
    Salle 39
    Passage 1

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

inscription grecque (exclamation) Onisthe me kai enepolesei kalos