Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>L'empereur Septime Sévère

Œuvre L'empereur Septime Sévère

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art romain

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

L'empereur Septime Sévère

© 2011 Musée du Louvre / Thierry Ollivier

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Art romain

Auteur(s) :
Charlotte Lepetoukha

Cette tête imposante, qui venait s’insérer dans une statue colossale, représente l’empereur Septime Sévère. Après les excès de Commode, son règne se veut un retour à l’ordre. Cependant, l’œuvre reste marquée par le style baroque caractéristique de la dynastie précédente – baroque tempéré par la schématisation propre à l’art provincial. Le portrait, retrouvé en Algérie, est un témoignage de l’art en dehors de Rome ainsi qu’une marque de loyauté d’une ville de province à l’égard du pouvoir.

Un empereur d'origine africaine

Cette tête colossale est celle du fondateur de la dynastie des Sévère, Septime Sévère, qui régna de 193 à 211 apr. J.-C. Né à Leptis Magna en Lybie, élu empereur par ses soldats, Septime Sévère était un adepte des cultes orientaux. Sa femme, Julia Domna, était princesse syrienne, fille d’un prêtre de Baal. L’empereur se fait représenter ici en fidèle du dieu gréco-égyptien Sérapis, qui est la forme grecque du taureau Apis. Il en adopte les mèches en tire-bouchon qui ornent son front.

L'abandon du naturalisme

La tête elle-même est traitée dans un style expressif. Les traits stylisés rendent ce visage impressionnant, tandis que les yeux à l’iris rejeté vers le haut lui confèrent, sur un mode toutefois plus tempéré qu’à l’époque de Commode, cette attitude extatique caractéristique du style baroque de la fin du IIe siècle et du début du IIIe siècle. L’outil du sculpteur, le trépan, a creusé de façon mécanique et sans souplesse la chevelure et la barbe qui s’opposent aux parties lisses et lumineuses des chairs. Cet effet de contraste est là encore un héritage de l’art de la fin du IIe siècle. Cette renonciation au naturalisme sert une idéologie politique et religieuse visant à faire de l’empereur un être hors du commun.

Une « galerie » de portraits

La tête, ainsi que le portrait de Julia Domna (MA 1104), appartenaient à un groupe d’effigies impériales trouvées dans l’ancienne Verecunda en Algérie. Cette provenance provinciale explique la facture quelque peu rustique de l’œuvre, que l’on constate, à des degrés divers, sur les autres portraits de ce groupe. En effet, cet ensemble fut exécuté par différents artistes et à différentes dates ; de plus, la fortune ou le goût des commanditaires de ces œuvres ont pu les amener à faire appel à des artistes plus ou moins familiers avec la tradition sculpturale romaine. Les portraits de Verecunda forment donc un ensemble de qualité inégale, mais représentatif de la confrontation entre sculpture officielle et tradition locale. Il faut imaginer chacune de ces têtes encastrées dans une statue monumentale érigée sur le forum, tête entourée des autres effigies colossales. Cet ensemble, témoin de la loyauté d’une ville vis-à-vis de Rome, constitue pour nous une trace de la présence romaine et de la représentation de son autorité en dehors de l’Italie.

Bibliographie

- BARATTE F., « Les Portraits impériaux de Markouna et la sculpture officielle dans l’Afrique romaine », in Mélanges de l’École française de Rome, 95, 2, 1983, pp. 785-815.

- KERSAUSON K. (de), Catalogue des portraits romains. II. Portraits d’époque impériale, Paris 1996, n° 164, p. 358.

Cartel

  • L'empereur Septime Sévère

    Entre 205 et 211 après J.-C.

    Markouna, près de Lambèse, Algérie

  • Marbre

    H. : 66 cm.

  • Missions Renier, 1851 et Héron de Villefosse, 1874

    Empereur de 193 - 211 après J.-C.

    N° d'entrée MNB 779 (n° usuel Ma 1119)

  • Antiquités grecques, étrusques et romaines

    Aile Denon
    Rez-de-chaussée
    Art romain. Antiquité tardive. IIIe - Ve siècle après J.-C.
    Salle 27

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet