Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>L'Entrée d'Alexandre le Grand dans Babylone

Œuvre L'Entrée d'Alexandre le Grand dans Babylone

Département des Peintures : Peinture française

Entrée d'Alexandre dans Babylone ou Le triomphe d'Alexandre

© 2009 Musée du Louvre / Erich Lessing

Peintures
Peinture française

Auteur(s) :
Guillaume Kazerouni

Alexandre vainqueur, debout sur un char traîné par deux éléphants, fait son entrée dans Babylone, dont on aperçoit au fond les terrasses avec leurs jardins suspendus. Charles Le Brun avait choisi un grand sujet, il lui fallait trouver un style élevé, allier la gravité et la solennité requises.

Le Brun et la tapisserie

En 1660, Charles Le Brun, premier peintre du roi, réalise à Fontainebleau une grande toile figurant Les Reines de Perse aux pieds d’Alexandre (château de Versailles). Alexandre y est représenté après sa victoire sur Darius, à la bataille d’Issus. Le roi perse s’étant enfui, le jeune prince se rend auprès de sa famille, retenue prisonnière, et lui offre sa protection. Le Brun illustre de cette façon les vertus du grand souverain et met en lumière, à travers les personnages, toutes les nuances dans l’expression des sentiments. Le succès de cette composition incite le peintre à entreprendre un cycle monumental sur la vie d’Alexandre. En quatre toiles, il dépeint : l'Entrée d’Alexandre dans Babylone, Le Passage du Granique, La Bataille d’Arbelles et Alexandre et Porus. Les quatre peintures, de format monumental, sont présentées au Salon de 1673 et intègrent les collections de Louis XIV. Par la suite, les compositions seront traduites en tapisseries à la manufacture des Gobelins que dirigeait alors Le Brun. Toutefois, il n’est pas certain que ces œuvres furent destinées dès leur origine à devenir des cartons de tapisserie.

Alexandre à la cour du Roi-Soleil

Organisées selon le mode de l’épopée, les quatre scènes de la vie d’Alexandre retracent les exploits guerriers du plus grand conquérant de l’Antiquité. Alexandre le Grand (Pella, 356 - Babylone, 323 av. J.-C.) succède à l’âge de vingt ans à son père Philippe sur le trône de Macédoine. Après avoir soumis l’ensemble des cités grecques, il prépare la conquête de l’Asie. Sa première étape est la Perse, puissant empire et ennemi juré de la Grèce. Le roi Darius est vaincu une première fois lors d’une bataille près du fleuve Granique (334). Alexandre soumet progressivement toute l’Asie Mineure, la Syrie, la Phénicie et l’Égypte et bat à nouveau les Perses à Issus. En 331, le roi de Perse est définitivement vaincu à Arbelles et Alexandre est proclamé roi d’Asie. Devenu le maître de l’empire perse, il se dirige alors vers l’Inde où il soumet Porus. L’épuisement de son armée le ramène alors à Babylone où il meurt en 323. Guerrier devenu légendaire, modèle du grand monarque, le personnage d’Alexandre, au même titre que la figure du dieu Apollon, occupe une place privilégiée à la cour de Louis XIV. Les ambitions du roi trouvent en Alexandre une comparaison et un modèle à leur juste mesure. Les compositions de Le Brun ne sont donc pas uniquement des rappels de quelques épisodes célèbres de l’Antiquité, mais elles participent pleinement à la propagande glorifiant la monarchie et le souverain régnant.

Le Brun et l'expression des passions

Mouvementées, pleines d’emphase et d’ambition, les compositions de Le Brun constituent une parfaite démonstration de la machine artistique mise en place par le roi pour sa propre gloire, ainsi qu’une illustration des aspirations de l’Académie royale de peinture et de sculpture. Les expressions et les poses sont étudiées dans les moindres détails, comme le prouvent les nombreux dessins préparatoires de Le Brun. Ce dernier avait également codifié les divers moyens de représenter les sentiments et les expressions, réflexions dont nous avons ici une grandiose illustration. L’aspect solennel de l’entrée triomphale d’Alexandre à Babylone s’oppose à celui, plus dramatique, des scènes de bataille et à celui, plus pathétique, des reines de Perse.

Cartel

  • Charles LE BRUN (Paris, 1619 - Paris, 1690)

    Entrée d'Alexandre dans Babylone ou Le triomphe d'Alexandre

    1665

  • H. : 4,50 m. ; L. : 7,07 m.

  • Collection de Louis XIV

    INV. 2898

  • Peintures

    Aile Sully
    2e étage
    Le Brun
    Salle 32, salle fermée au public

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet