Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Lettre d'Amarna : le gouverneur de Megiddo à pharaon

Œuvre Lettre d'Amarna : le gouverneur de Megiddo à pharaon

Département des Antiquités orientales : Levant

Lettre de Biridiya, prince de Megiddo, au roi d'Egypte

© 2008 RMN / Franck Raux

Antiquités orientales
Levant

Auteur(s) :
Aranaud Prévotat, Annie Caubet

Les lettres découvertes dans les archives d'Amarna, capitale éphémère du pharaon Akhénaton, témoignent des relations internationales au XIVe siècle av. J.-C. au Proche-Orient. Elles sont rédigées dans la langue diplomatique de l'époque : l'akkadien et sont écrites en cunéiforme. Cette lettre d'un gouverneur d'une ville de la côte syro-palestienne montre la mise en valeur du territoire levantin pour le pharaon.

Les archives d'Amarna

On appelle "lettres d'Amarna" les tablettes cunéiformes retrouvées dans la nouvelle capitale construite par le roi Aménophis IV, devenu d'Akhénaton (1365-1349). Le site est célèbre pour ses palais ornés de fresques et l'atelier du sculpteur royal dans lequel furent retrouvés les émouvants portraits du pharaon, de ses enfants et de sa très belle épouse Néfertiti. Les tablettes sont inscrites en akkadien, la langue diplomatique du temps, et contiennent la correspondance officielle adressée à pharaon par les dynastes de Syrie et de Palestine. Une partie de cette correspondance remonte au règne d'Aménophis III (1403-1365) le souverain le plus brillant du Nouvel Empire égyptien ; elle dut être emportée avec les archives royales lorsque Akhénaton, pour mieux promouvoir la nouvelle religion d'Aton, le disque solaire décida de s'éloigner de Memphis et de son clergé conservateur.

Des lettres diplomatiques

Rares sont les documents qui restituent ainsi la voix même des acteurs : pour tout le IIe millénaire, l'histoire du Levant ne nous est livrée de première main que par les archives de Mari, celles d'Ougarit et celles d'Amarna. Ces textes nous éclairent moins sur les événements que sur les rapports entre états, la subtile hiérarchie qui s'établit entre eux, rendue sensible par les formules protocolaires strictement codées qui témoignent de l'existence d'une sorte de consensus implicite dans la reconnaissance de suzerains, grands états et petites principautés. Les préoccupations dont ces lettres font état sont de natures diverses ; cela va de la demande de protection à la réglementation de la circulation de biens et de caravanes. Les lettres palestiniennes émanent de gouverneurs mis en place par pharaon sur le territoire que les Égyptiens contrôlent alors directement : Biridiya, gouverneur de Megiddo, est connu par d'autres documents. Deux des localités mentionnées sont probablement à identifier avec les cités de Jaffa et de Shunamma. L'intérêt de la présente lettre réside dans les indications qu'elle donne sur la mise en valeur du territoire au profit de pharaon et sur la pratique du travail forcé, la corvée, pour y parvenir.

Biridiya à pharaon

Ainsi il est écrit : "Dis au roi mon seigneur et mon soleil : message de Biridiya, le serviteur loyal du roi. Je tombe aux pieds du roi, mon seigneur et mon soleil, sept fois et sept fois. Que le roi mon seigneur ait souci de son serviteur et de sa ville. En fait, moi seul je cultive : ah-ri-shu dans Shunamma et moi seul je fournis les hommes de corvée. Mais vois les maires qui sont près de moi. Ils n'agissent pas comme moi. Ils ne cultivent pas dans Shunamma ils ne fournissent pas des hommes de corvée. Moi seul ia-hu-du-un-ni moi tout seul je fournis des hommes de corvée. Ils viennent de Jaffa parmi les hommes qui y sont disponibles et de Nuribad. Et que le roi mon seigneur ait souci de sa ville."

Cartel

  • Lettre de Biridiya, prince de Megiddo, au roi d'Egypte

    Milieu du XIVe siècle avant J.-C.

    El-Amarna (Egypte)

  • Terre cuite

  • Acquisition 1918

    AO 7098

  • Antiquités orientales

    Aile Sully
    Rez-de-chaussée
    Levant
    Salle D
    Vitrine 4 : L'âge du bronze récent 1550 - 1150 avant J.-C.

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet