Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Linteau d'une porte : Sésostris III offre du pain à Montou

Œuvre Linteau d'une porte : Sésostris III offre du pain à Montou

Département des Antiquités égyptiennes : De la fin de la Préhistoire à la fin du Moyen Empire (vers 3800 - 1710 av. J.-C.)

Linteau d'une porte : Sésostris III offre du pain à Montou

© Musée du Louvre/C. Décamps

Antiquités égyptiennes
De la fin de la Préhistoire à la fin du Moyen Empire (vers 3800 - 1710 av. J.-C.)

Auteur(s) :
Chloé Ragazzoli, Geneviève Pierrat-Bonnefois

Ce linteau fut découvert par F. Bisson de la Roque en 1927, à Médamoud, en Haute-Egypte, dans le temple consacré au dieu Montou. Il gisait à plat, face contre le sol, remployé dans les fondations du temple actuel : c'est ainsi que la délicatesse du relief a été préservée. Entré au musée du Louvre en 1930 grâce à un partage de fouilles, il représente une scène complète et exemplaire de l'offrande d'un roi à un dieu.

La place de chacun au sein du temple

Le linteau, qui surmontait à l'origine la porte d'un magasin d'offrandes, obéit à une mise en page très stricte : deux scènes similaires sont représentées de part et d'autre de l'axe central. Les signes hiéroglyphiques de la terre et du ciel, très étirés, encadrent la scène. Au milieu, le roi Sésostris III, représenté deux fois de façon symétrique, tend des offrandes à la divinité "Montou, maître de Thèbes". Le souverain est protégé par la figure du disque solaire ailé, désigné par les hiéroglyphes comme "Horus d'Edfou". Les positions respectives du dieu et du roi sont exceptionnelles : habituellement c'est le dieu qui est au centre du linteau, ce qui le situe au fond du temple, sa demeure, et c'est le souverain qui pénètre venant de l'extérieur. Sans doute cette inversion est-elle due au fait que ce magasin d'offrandes était situé en-dehors du temple.

L'échange entre un roi et un dieu

Le roi porte une tête de faucon couronnée de deux plumes droites ornées du double uraeus ; vêtu d'un pagne plissé muni d'une queue d'animal, il tient le sceptre ouas (le pouvoir) et le signe ânkh (la vie). La variété est introduite par les offrandes : le pharaon, vêtu du pagne chendjyt, offre à gauche un petit pain blanc conique, et à droite un gâteau. Les textes en colonne devant le dieu restituent ses paroles : "Je te donne toute santé et toute joie comme ", "Je te donne toute vie et pouvoir, toute stabilité comme Rê". Grâce à cet échange quotidien au sein du sanctuaire, le dieu est satisfait, le roi est puissant, et l'équilibre du monde est maintenu. Le dieu guerrier Montou en son temple de Médamoud a pour mission de protéger le nord de Thèbes.

Les portraits de Sésostris III

Cette scène fondamentale du culte, composée avec rigueur et élégance, a été sculptée suivant la technique du bas-relief en creux. Le sculpteur a su dessiner avec son ciseau des hiéroglyphes purs et rendre la musculature nerveuse des jambes. L'observateur attentif est frappé par le souci du réalisme dans le visage du roi. Pour reprendre les termes de deux égyptologues, la scène se présente comme "un raccourci de la vie du souverain représenté, d'un côté, dans l'éclat de sa force, de l'autre, dans la vigueur de traits déjà marqués par l'âge" (E. Drioton et P. du Bourguet). L'association sur un même relief de ces deux moments chronologiques constitue un message qu'il faut tenter d'interpréter. Dans ce monument officiel, ce ne peut être qu'une évocation positive du cycle de la vie du souverain. Les traits du roi sont individualisés, comme ils le sont sur les autres statues de Sésostris III exposées dans la même salle, parfois représenté comme un homme jeune, parfois sous les traits d'un homme mûr (lien cartel). A cette époque, le souverain est présenté sous un aspect plus humain ; peut être cela signifie-t-il qu'il concentre en lui les vertus de chaque âge.

Bibliographie

- ZIEGLER Ch., BOVOT J.-L., Art et archéologie : L’Egypte ancienne,  Ecole du Louvre / Editions de la Réunion des musées nationaux / Documentation française, Paris, 2001, p. 156-157, fig. 66.

- MARUEJOL F., L’Art égyptien au Louvre, Scala, Paris, 1991, p. 60, 62, 75.

- BOURGUET P. (du), DRIOTON E., Les Pharaons à la conquête de l’Art, Paris, 1965, p. 172-175, fig. 38.

Cartel

  • Linteau d'une porte : Sésostris III offre du pain à Montou

    1862 - 1843 avant J.-C. (12e dynastie)

    trouvé dans le temple de Médamoud

  • calcaire

    H. : 1,07 m. ; L. : 2,26 m.

  • E 13983

  • Antiquités égyptiennes

    Aile Sully
    1er étage
    Le Moyen Empire, vers 2033 - 1710 avant J.-C.
    Salle 23
    Vitrine 13

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet