Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Louise (1772-1845) et Alexandre Brongniart (1770-1847)

Œuvre Louise (1772-1845) et Alexandre Brongniart (1770-1847)

Département des Sculptures : France, XVIIe et XVIIIe siècles

Louise Brongniart (1772 - 1845)

© Musée du Louvre, dist. RMN / Pierre Philibert

Sculptures
France, XVIIe et XVIIIe siècles

Auteur(s) :
Montalbetti Valérie

Louise et Alexandre sont les enfants de Brongniart, célèbre architecte de la Bourse de Paris. Houdon démontre sa merveilleuse capacité à transcrire sans mièvrerie la fraîcheur de la petite enfance, dont Louise conserve les rondeurs. Grâce au rendu des yeux, Houdon lui donne cet air réfléchi que prennent parfois les enfants. Alexandre deviendra minéralogiste et directeur de la manufacture de Sèvres.

Les enfants Brongniart

Louise et Alexandre étaient les enfants de l'architecte Alexandre-Théodore Brongniart (1739-1813), célèbre pour la construction de la Bourse de Paris (Palais Brongniart), auteur du couvent des Capucins de la rue d'Antin (actuel lycée Condorcet) et ami du sculpteur Clodion. Alexandre Brongniart sera un éminent minéralogiste, spécialiste de la technique des arts du feu, il dirigera la manufacture de porcelaine de Sèvres de 1800 à 1847.

Les bustes d'enfant, historique

Les bustes d'enfant, très rares au XVIIe siècle et dans la première moitié du XVIIIe, deviennent de plus en plus nombreux à partir des années 1750-1760. Ce phénomène traduit un changement de mentalité à l'égard du jeune âge, que reflète la publication de l'Émile de Jean-Jacques Rousseau en 1762. Il s'explique aussi par l'extension du portrait sculpté à de plus larges couches de la société, mais aussi par le développement des "têtes d'études", habituellement des portraits plus ou moins idéalisés.
Houdon a très tôt manifesté son intérêt pour les portraits d'enfant, dès sa période de formation en Italie. Il envoie une tête d'enfant en marbre à son premier Salon en 1769. À ce Salon, Jean-Baptiste II Lemoyne, qui ne fut pas le maître d'Houdon mais conseilla ses débuts, présentait une Fillette au fichu (Louvre).

Les enfants Brongniart par Houdon

Les bustes des enfants Brongniart établirent la merveilleuse capacité du sculpteur à transcrire la fraîcheur et l'innocence de l'enfance sans sentimentalisme, et à leur donner une véritable personnalité. Ils sont conçus en contraste. Ils détournent la tête en sens opposé. Alexandre est habillé, Louise est nue. La vivacité du garçon se manifeste dans la chevelure aux mèches désordonnées, la veste ouverte sur la poitrine, le regard espiègle et le modelé plus nerveux du visage. Louise semble plus posée : elle a encore les rondeurs de la petite enfance, ses cheveux sont soigneusement relevés en chignon, retenus par un bandeau surmonté d'un noeud. Le sculpteur a distingué le traitement du regard pour exprimer la différence de couleur. L'iris d'Alexandre, rendu par deux rangées concentriques d'incisions rayonnantes donne l'impression d'un regard clair. L'iris de Louise au contraire est profondément creusé : l'ombre qui en résulte lui imprime un regard sombre et réfléchi. Le sculpteur laisse au bord de la pupille un petit élément en relief pour capter la lumière, ce qui accroît la vie du regard. Houdon n'a pas été surpassé, sauf peut-être par lui-même, dans les portraits de ses propres enfants Sabine (Louvre), Anne-Ange (Louvre) et Claudine (Worcester, Art Museum).
Ces deux portraits en terre cuite furent présentés au Salon de 1777. Ils jouirent d'une grande popularité, connurent de multiples versions en marbre et bronze et furent reproduits en biscuit de Sèvres et en terre cuite. Ils demeurèrent dans la famille Brongniart jusqu'à leur acquisition par le Louvre, en 1898 pour Louise, en 1900 pour Alexandre.

Bibliographie

- GIACOMETTI Georges, La Vie et l'oeuvre de Houdon, Paris, 1929, II, p. 21-22.

- REAU Louis, Houdon, sa vie et son oeuvre, Paris, 1964, I, p. 412-413.

- ARNASON H. H., The Sculptures of Houdon, Londres, 1975, p. 41.

- Jean-Antoine Houdon, Sculpteur des Lumières, Washington, Los Angeles, Versailles, Éditions de la Réunion des musées nationaux, 2004, p. 127-132.

Cartel

  • Jean-Antoine HOUDON (Versailles, 1741 - Paris, 1828)

    Louise Brongniart (1772 - 1845)

  • Terre cuite. Salon de 1777

    H. : 0,34 m. ; L. : 0,24 m. ; Pr. : 0,18 m.

  • Acquis en 1898

    R.F. 1197

  • Sculptures

    Aile Richelieu
    Rez-de-chaussée
    Houdon
    Salle 28
    Vitrine 2

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

Sur le bord supérieur du montant, au revers : houdon/1777 (... le reste de l'inscription a pu disparaître, la partie inférieure du montant ayant été refaite en plâtre)