Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Lutteur

Œuvre Lutteur

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art romain

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Lutteur

© 1997 RMN / Hervé Lewandowski

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Art romain

Auteur(s) :
Marie-Bénédicte Astier

Conçue dans la tradition des groupes de lutteurs d'époque hellénistique, la statuette trouvée à Autun témoigne de la popularité du pancrace dans le monde romain. À la différence du pugilat, ce sport de combat se pratique les mains nues. Le bronzier a saisi le moment où l'athlète assène un violent coup de pied à son adversaire tandis qu'il rejette le torse en arrière pour rétablir son équilibre. Le modelé de l'œuvre, volontairement excessif, contribue à rendre la virulence de la lutte.

Le lutteur d'Autun

Cette statuette de bronze représentant un lutteur en plein effort a été acquise par le musée du Louvre en 1870, après avoir été découverte à Autun, en Saône-et-Loire, un an auparavant. En appui sur la jambe droite, l'athlète assène à son adversaire un coup de pied violent tandis qu'il rejette son buste en arrière et écarte les bras pour rétablir son équilibre. Cette attitude acrobatique invite le spectateur à tourner autour de l'objet pour en apprécier les moindres subtilités, l'expression énergique du visage, la contraction des muscles, la volonté de vaincre du combattant qui, les poings serrés, s'apprête déjà à riposter. Le bronzier a rendu avec une verve particulière l'impressionnante musculature de l'homme, indice des longues heures consacrées à un entraînement intensif. La tête paraît ainsi proportionnellement petite par rapport au reste du corps. Le visage boursouflé, aux larges oreilles décollées, porte les stigmates des combats répétés. La coiffure est celle des lutteurs professionnels d'origine orientale ou égyptienne : les cheveux sont plaqués et ramenés en une mèche unique sur le sommet du crâne. Cette mèche, appelée cirrus, a été transformée en anneau qui permettait peut-être d'utiliser la statuette comme peson.

La pratique du pancrace

L'athlète pratique le pancrace, un sport de combat extrêmement violent qui associe la lutte et la boxe. Le pancrace aurait été inventé par Thésée lorsqu'il luttait contre le Minotaure dans le labyrinthe de Cnossos. Cette discipline se pratique les poings nus, contrairement au pugilat pour lequel les lutteurs entourent leurs mains de lanières de cuir. Le combat, qui n'est pas limité dans le temps, se déroule debout ou au sol, sur de la terre humidifiée d'eau ou d'huile. Presque tous les coups sont permis (excepté la morsure et la fraude), l'objectif étant de contraindre l'adversaire à la défaite.

Un héritage de la tradition hellénistique

Créée dans un atelier de Gaule romaine, probablement au Ier siècle ap. J.-C., la statuette d'Autun témoigne de la popularité du pancrace dans le monde romain. Mais le thème de la lutte a depuis longtemps inspiré les artistes, en céramique comme dans la petite plastique de bronze. La figurine du Louvre s'inscrit dans la tradition des groupes de lutteurs de l'époque hellénistique. Par l'exagération de la musculature et le traitement presque caricatural de la physionomie, la figurine s'inspire des petits sujets de bronze créés en Égypte aux IIe et Ier siècles av. J.-C., en particulier dans les ateliers d'Alexandrie, où les représentations réalistes côtoient des personnages grotesques. Les adversaires sont généralement figurés par groupe de deux et sont engagés dans un combat au corps à corps, comme l'attestent d'autres lutteurs en bronze conservés au musée du Louvre (Br 366 et Br 4441).

Bibliographie

- Autun, Augustodunum : capitale des Éduens, catalogue d'exposition, Autun, Hôtel de Ville, 6 mars-27 octobre 1985, Autun, musée Rolin, 1987, pp. 308-309, n 628.

- Le stade romain et ses spectacles, catalogue d'exposition, Lattes, Musée archéologique Henri Prades, 4 juin-20 octobre 1994, Lattes, 1994, pp. 207-208, n 42, pl. 222.

Cartel

  • Lutteur

    Ier siècle après J.-C. ?

    Provenance : Autun, antique Augustodunum, province romaine de Lyonnaise

  • Bronze

    H. : 27,30 cm.

  • Acquisition 1870

    Br 1067

  • Antiquités grecques, étrusques et romaines

    Aile Sully
    1er étage
    Salle des Bronzes
    Salle 32
    Vitrine M7 : Provinces de l'Empire romain

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet