Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Marie Serre

Marie Serre

© Musée du Louvre/P. Philibert

Sculptures
France, XVIIe et XVIIIe siècles

Auteur(s) :
Montalbetti Valérie

Le peintre Hyacinthe Rigaud réalisa en 1695, à Perpignan, sa ville natale, le portrait de sa mère, Marie Serre, sous plusieurs faces. D'après ces modèles, Coysevox exécuta le marbre en 1706. Rigaud le légua à l'Académie royale de peinture et de sculpture en 1743, avec deux études peintes, conservées actuellement au département des Peintures.

Des bustes royaux aux bustes féminins

Le peintre Hyacinthe Rigaud (1659-1743) portait une profonde affection à sa mère, Marie Serre qui, devenue veuve prématurément, s'était vouée à l'éducation de son fils. En 1695, il retourne dans sa ville natale, Perpignan, pour lui rendre visite. Il rapporte d'elle un portrait de face (Normandie, collection privée) et une double effigie de profil et de trois quarts (musée du Louvre), pour servir de modèle à un buste en marbre qu'il demande à son ami Antoine Coysevox d'exécuter. Cet usage n'était pas exceptionnel. Anton Van Dyck (1599-1641), grand peintre flamand de portraits installé en Angleterre, artiste de référence pour Rigaud, avait peint sous trois faces Charles Ier d'Angleterre pour servir à l'exécution d'un buste du roi par Le Bernin (1598-1680, fondateur de la sculpture baroque italienne au XVIIe siècle). Ce sculpteur réalisa aussi le buste de Richelieu (Louvre) à partir du triple portrait (Londres, National Gallery) peint par le français Philippe de Champaigne (1602-1674). Mais l'usage était très rare pour un simple particulier. De plus, les bustes féminins étaient à l'époque peu fréquents, hormis les portraits funéraires ou les portraits en couple. Coysevox exécuta le buste en 1706 (onze ans plus tard !). Sculpteur majeur du règne de Louis XIV, auteur de nombreuses statues à Versailles, il s'est aussi illustré comme portraitiste du roi, des grands personnages du royaume (Louis II de Bourbon, Le Grand Condé, Colbert, Vauban) et d'artistes (les peintres Le Brun et Antoine Coypel).

Un portrait d'apparat

Rigaud avait rendu avec émotion les traits vieillis, un peu empâtés de sa mère, femme mûre d'une soixantaine d'années. Le visage, grave et digne, se détachait sur le costume catalan, simple corsage blanc et robe noire. Coysevox sculpte un portrait d'apparat, déployant sa virtuosité de la taille du marbre. Ne connaissant pas le modèle, c'est une interprétation officielle, dont l'expression quelque peu figée a effacé la tendresse du portrait filial. Il cherche toutefois à vivifier le buste en lui imprimant un léger sourire et surtout, en rendant l'allure souple et animée du costume : envol du voile sur l'épaule, fichu drapé retenu sur la poitrine par des rubans flottants, ruche du corsage.

Brève histoire d'un legs

Rigaud a semblé très fier de ce buste, qu'il légua par testament dès 1707 au Grand Dauphin (fils de Louis XIV, héritier du trône). Ce dernier étant mort, il le donna à l'Académie royale de peinture et de sculpture en 1743 avec le double portrait peint. Saisi en 1793, le buste figura au musée des Monuments français (1794-1816), puis au Musée historique de Versailles, avant d'entrer au musée du Louvre en 1896.

Bibliographie

- KELLER-DORIAN Georges, Antoine Coysevox (1640-1720), catalogue raisonné de son oeuvre, avec une introduction de Paul Vitry, Paris, 1920, t. II, pp. 44-45.

- BRESC-BAUTIER Geneviève, Sculpture française XVIIIe siècle, Paris, Éditions de la Réunion des musées nationaux, coll. "Notices d'histoire de l'art", n 3, 1980, cat. 4.

- BARON Françoise, BRESC-BAUTIER Geneviève, GABORIT Jean-René ( dir.), Portraits sculptés XVe-XVIIIe siècle. Collections du musée du Louvre et des musées des beaux-arts de Dijon et d'Orléans, catalogue  d'exposition, Dijon, 11 avril-10 août 1992, Orléans, 27 septembre-14 décembre 1992, Paris, musée du Louvre, 1992, p. 44.

- Portraits du Louvre, catalogue d'exposition, musée d'art occidental de Tokyo, 1991, pp. 154-155.

Cartel

  • Antoine COYSEVOX (Lyon, 1640 - Paris, 1720)

    Marie Serre

  • Marbre

    H. : 0,70 m. ; L. : 0,59 m. ; Pr. : 0,28 m.

  • Collections de l'Académie royale

    L.P. 502

  • Sculptures

    Aile Richelieu
    Rez-de-chaussée
    Crypte Girardon
    Salle 20

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet