Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Masque de momie

Œuvre Masque de momie

Département des Antiquités égyptiennes : Croyances religieuses et funéraires

Masque du Moyen Empire

© 2007 Musée du Louvre / Christian Décamps

Antiquités égyptiennes
Croyances religieuses et funéraires

Auteur(s) :
Élisabeth David

On considère les Egyptiens comme habituellement glabres. Pourtant, barbes et moustaches sont assez fréquentes sur les statues et les masques de momies des collections égyptiennes du monde entier. Elles sont plus nombreuses à la fin de l'Ancien Empire et au début du Moyen Empire. Dans les tombes du cimetière d'Assiout, qui remontent au Moyen Empire, plusieurs masques de momie présentaient cette particularité.

Naissance du masque de momie

La momie est sans doute apparue avec la 4e dynastie, époque d'apparition des traitements chimiques du corps. Les momies de l'Ancien Empire ont l'aspect d'un gros ballot de toile, et ne cherchent pas à reproduire avec précision la forme humaine. Dans le courant de la 5e dynastie, on commence à vouloir évoquer l'aspect extérieur du mort : certaines momies sont enduites d'une mince couche de plâtre, modelée notamment sur le visage. Celles de la Première Période Intermédiaire sont aussi du type "ballot", mais on voit apparaître des masque en "cartonnage" (couches de lin superposées et maintenues par du plâtre), avec les traits du visage modelés et peints. L'un d'eux, provenant de Cheikh Farag, porte barbe et moustache.

Barbe ou postiche ?

Il est difficile de juger de la ressemblance physique d'un masque avec le visage momifié de son propriétaire. Les momies d'Assiout étaient particulièrement mal conservées, et le fouilleur Emile Chassinat n'a même pas essayé d'exploiter la momie au moment de sa découverte. Pourtant, dans le cimetière de Béni Hassan, datant de la Moyenne Egypte et situé à plus de 100 km d'Assiout, le matériel est assez semblable et on a trouvé un corps qui était équipé d'un masque du même genre. La momie était celle d'un homme, qui portait effectivement une moustache et un collier de barbe. Il existe des exemples de masque moustachus et barbus, avec également une courte fausse barbe caractéristique des notables égyptiens.

Du masque au cercueil anthropomorphe

Les masques du début du IIe millénaire sont tous basés sur le même modèle : ils couvrent la tête et se prolongent dans le dos et sur la poitrine en une sorte de plastron assez long. Des trous sont destinés aux cordelettes qui liaient le masque à la momie. La longueur du plastron permettait de maintenir le masque en place à l'aide des dernières couches de bandelettes. La décoration est également assez stéréotypée. En général, l'homme porte une perruque à deux pans tombant devant les épaules, avec une bandeau au-dessus du front. Un bouquet de fleurs agrémente le sommet du crâne, et un collier ousekh orne la poitrine du mort. Les oreilles peuvent être absentes, peintes comme dans le cas présent, ou sculptées à part et mises en place grâce à des tenons. Il semble que les Egyptiens aient appelé ce type de masque "coquille d'oeuf". Au Nouvel Empire, la recherche de l'aspect vivant aboutira à la création du cercueil anthropomorphe.

Bibliographie

- Un siècle de fouilles françaises, 1880-1980, catalogue d'exposition, Editions de la Réunion des musées nationaux, Paris, 1981, p. 133.

Cartel

  • Masque du Moyen Empire

    vers 1950 avant J.-C.

    cimetière d'Assiout

  • étoffe agglomérée, enduite et peinte

    H. : 50,50 cm. ; L. : 31 cm. ; Pr. : 29 cm.

  • E 11995

  • Antiquités égyptiennes

    Aile Sully
    Rez-de-chaussée
    Le Livre des Morts
    Salle 17
    Vitrine 6 : Parure et protection de la momie

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet