Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Masse d'armes du roi Mesilim

Œuvre Masse d'armes du roi Mesilim

Département des Antiquités orientales : Mésopotamie

Masse d'armes vouée par Mesilim, roi de Kish

© 1998 RMN / Hervé Lewandowski

Antiquités orientales
Mésopotamie

Auteur(s) :
Patrick Pouysségur

Cette masse d'armes de grande dimension fut vouée dans un sanctuaire de la cité sumérienne de Girsu, par le roi de Kish, Mesilim. Elle est décorée de l'aigle à tête de lion, emblème de Ningirsu, le dieu protecteur de la cité, tenant dans ses serres six lions cabrés.

Une arme votive

Ornée de l'aigle léontocéphale dominant six lions cabrés, cette masse d'armes est exceptionnelle par sa taille et par la qualité du décor, sculpté en relief. Il s'agit d'un objet de nature votive, ainsi que l'indique l'inscription sumérienne gravée en signes archaïques : "Mesilim, roi de Kish, bâtisseur du temple de Ningirsu, (y) a apporté (cette masse) pour Ningirsu, Lugalshaengur (étant) prince de Lagash". Les masses d'armes, apparues vers la fin du IVe millénaire av. J.-C., sont, en Mésopotamie, non seulement des armes de combat mais également des emblèmes de pouvoir. Généralement réalisées en matériau de luxe, tel que la pierre ou le métal, elles ont été retrouvées en grand nombre dans les temples sumériens.

La suprématie des rois de Kish

L'inscription désigne comme auteur du dépôt votif Mesilim (ou Mesalim selon une autre lecture possible), qui régna sur la cité de Kish vers 2550 av. J.-C. Le geste de Mesilim semble indiquer qu'il disposait d'une forme d'autorité envers le prince de l'état de Lagash. Kish, puissante cité établie au nord du pays de Sumer, aurait en effet exercé une suprématie politique et religieuse sur plusieurs des cités-états sumériennes entre 2700 et 2500 av. J.-C. C'est ainsi que Mesilim se trouva en position d'arbitrer un conflit entre la cité-état de Lagash et sa voisine d'Umma, imposant le tracé de leur frontière commune qu'il délimita par l'implantation d'une stèle.

L'emblème de l'aigle léontocéphale

La consécration de la masse d'armes témoigne de la volonté du souverain de Kish d'honorer les dieux locaux, et tout particulièrement Ningirsu, le dieu tutélaire de la cité de Girsu, dont il déclara avoir reconstruit le temple. Cette masse colossale est décorée sur sa face supérieure de l'aigle à tête de lion, symbole de la nuée d'orage qu'accompagne le rugissement du tonnerre, et emblème du dieu Ningirsu, garant de la prospérité du pays. Les ailes éployées, il agrippe dans ses serres six lions cabrés, se tenant mutuellement par l'arrière-train en une sorte de ronde autour de la masse d'armes.
Ces lions, au corps vu de profil et dont la tête, de face, semble jaillir de la masse, symbolisent les forces de la nature sauvage. L'impression de puissance est accentuée par les yeux dilatés, creusés en cupule et à l'origine incrustés, qui donnent au regard une intensité saisissante. Le lion, devenu emblème royal (comme sur la pointe de lance votive déposée à Girsu par un prédécesseur de Mesilim), symbolise la soumission des forces naturelles à l'ordre social régi par le souverain. Mais celui-ci n'est que le représentant de la puissance divine, et c'est pourquoi les lions sont maîtrisés par l'aigle léontocéphale, c'est-à-dire par le dieu Ningirsu, véritable souverain et protecteur des populations de l'état de Lagash.

Bibliographie

- AMIET Pierre, L'Art antique du Proche-Orient, Mazenod, Paris, 1977, fig. 302, p. 364.

- PARROT André, Tello, vingt campagnes de fouille (1877-1933), Albin Michel, Paris, 1948, p. 72.

- SARZEC Édouard (de), Découvertes en Chaldée, Leroux, Paris, 1884-1912, pp. 223-226.

Cartel

  • Masse d'armes vouée par Mesilim, roi de Kish

    Dynasties archaïques III, vers 2550 avant J.-C.

    Tello, ancienne Girsu

  • Calcaire

  • Fouilles de Sarzec, 1881

    AO 2349

  • Antiquités orientales

    Aile Richelieu
    Rez-de-chaussée
    La Mésopotamie du Néolithique à l'époque des Dynasties archaïques de Sumer
    Salle 1a
    Vitrine 5 : Epoque des dynasties archaïques de Sumer, vers 2900 - 2340 avant J.-C. Antiquités de Tello, ancienne Girsu.

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet