Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Médaillon de coffret

Médaillon de coffret : Oiseau fantastique

© 1994 RMN / Daniel Arnaudet

Objets d'art
Moyen Age

Auteur(s) :
Muriel Barbier

Ce médaillon du début du XIIe siècle, représentant un animal fantastique, est un témoignage de la technique de l'émail champlevé sur cuivre de l'époque romane. Il existe dans d'autres musées neuf médaillons semblables. Tous proviennent très probablement d'un coffre réalisé pour l'abbé Boniface de Conques (1107 - après 1119) et sont ornés de monstres hybrides rappelant le bestiaire, les enluminures et les récits de cette époque.

Une iconographie fantastique

Ce médaillon, légèrement bombé, est doté de quatre petits anneaux permettant de le fixer. Son décor, parfaitement inscrit dans le cadre, représente un dragon ailé crachant un feuillage et dont la queue se termine par un rinceau. Il est entouré par une frise de grecques. Certains motifs sont caractéristiques de l'art roman et se retrouvent dès le XIe siècle sur des fresques, celles de Saint-Savin-sur-Gartempe, par exemple. Les thèmes animaliers, que l'on observe sur de nombreuses enluminures des Xe et XIe siècles, sont typiques de l'ouest de la France, tout comme les thèmes de combat mettant en scène un dragon. Enfin le dragon ailé crachant un feuillage est l'un des motifs les plus caractéristiques de l'enluminure romane de l'ouest.

La technique de l'émail champlevé

Le décor, alliant le blanc à deux teintes de vert et trois de bleu, a été exécuté en émail champlevé sur cuivre. Cette technique, se développant à la fin du XIe siècle et au début du XIIe siècle, consiste à poser la poudre d'émail dans des évidements creusés sur la plaque de cuivre, avant de la mettre au four pour la faire fondre. Après cuisson, l'émail qui adhère alors au cuivre est poli.

La vigueur du foyer aquitain

Ce médaillon fait partie d'un groupe de dix répartis entre le Metropolitan Museum of Art de New York et le musée du Bargello à Florence. Ils proviennent très probablement d'un des coffres exécutés pour l'abbé Boniface de Conques. L'abbé Boniface avait fait réaliser deux coffres ornés de médaillons émaillés. L'un d'eux est conservé au musée du Louvre. Il présente le même type de décor animalier que les médaillons Carrand. Ces médaillons ont sans doute été réalisés au sein du foyer artistique entretenu dans l'abbaye de Conques par l'abbé Boniface. Il existe d'autres oeuvres proches de ce coffre, comme le coffre de l'abbé Boniface encore conservé ou la chasse de Bellac, qui témoignent du développement de l'art de l'émail à l'époque romane en Aquitaine, notamment en Limousin et en Rouergue.

Bibliographie

L'Oeuvre de Limoges. Émaux limousins du Moyen Âge, Paris, Editions de la Réunion des musées nationaux, 1995.

Gauthier M.-M., François G., Émaux méridionaux : catalogue international de l'oeuvre de Limoges, I, L'Oeuvre romane, Paris, 1987.

Gaborit-Chopin Danielle, Les royaumes d'Occident, "Les Arts précieux", 1983.

Cartel

  • Conques (entre 1107 et 1119)

    Médaillon de coffret : Oiseau fantastique

    Provient du trésor de Conques

  • Email champlevé sur cuivre doré

  • Ancienne collection V. Gay ; don anonyme, 1909 , 1909

    OA 6280

  • Objets d'art

    Aile Richelieu
    1er étage
    Suger
    Salle 2
    Vitrine 9

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet