Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Meuble mécanique

Œuvre Meuble mécanique

Département des Objets d'art : XVIIIe siècle : le néo-classicisme

Table "à la Bourgogne"  

© 2010 Musée du Louvre / Studio Sébert

Objets d'art
XVIIIe siècle : le néo-classicisme

Auteur(s) :
Muriel Barbier

L'ébéniste du roi Jean-François Oeben avait réalisé plusieurs meubles mécaniques, dont un fauteuil, pour rendre la vie plus facile au jeune duc de Bourgogne, aîné handicapé des petits-fils de Louis XV. Les meubles à mécanismes, dits "meubles à la Bourgogne", tirent leur nom de ces productions. Créateur de formes, Oeben propose ici une table au mécanisme particulièrement ingénieux et ornée d'un placage géométrique révélant son évolution vers le style grec.

Une table au mécanisme remarquable

Le nom choisi par Oeben pour cette table évoque le jeune duc de Bourgogne, aîné des petits-fils de Louis XV (1751-1760), handicapé, à qui l'ébéniste avait déjà fourni un fauteuil de malade mécanique. Fermée, la table a l'aspect d'un meuble de rangement à cinq tiroirs. En fait, une manivelle permet de monter une bibliothèque dont les côtés cintrés coulissent et sont dotés de deux étagères circulaires garnies de moire bleue supportant des boîtes rondes gainées de la même moire. Les deux tiroirs supérieurs composent en réalité un petit abattant. Le tiroir inférieur se transforme en prie-Dieu et celui se trouvant juste au-dessus fait office de table de lit. Il est possible de retirer celle-ci du meuble et de la faire reposer sur des pieds qui se replient. Ainsi la table à la Bourgogne pouvait-elle faire office de bibliothèque, de prie-Dieu, de secrétaire et de table de lit.

Le placage géométrique

Très inventif quant aux formes, Oeben n'en était pas moins un virtuose des techniques d'ébénisterie et fut à l'origine de nouveaux types de placages. Sur cette table à la Bourgogne, il associe placage géométrique pour l'extérieur du meuble et placage en frisage pour l'intérieur. A la fin du règne de Louis XV, pendant le style Transition, les jeux de fond basés sur la répétition d'une figure géométrique étaient devenus particulièrement en vogue. C'est ainsi qu'Oeben se fit une spécialité du motif de cubes exécuté à l'aide de losanges d'essences de bois différentes. Il donne ainsi l'illusion d'infinies rangées de cubes alignés et vus en perspective.

Jean-François Oeben et le style grec

Jean-François Oeben devint ébéniste du roi en 1754 et réalisa des meubles pour Louis XV et madame de Pompadour. Le début de sa carrière est marqué par le style Louis XV puis il évolue vers un style dit grec caractéristique des années 1760-1765. La table à la Bourgogne du Louvre est révélatrice de cette évolution. Ses formes encore chantournées rappellent celles du Louis XV, tout comme les chutes de bronzes dorés des arêtes (on ne peut pas se fier aux poignées de bronze qui ne sont pas d'origine). En revanche le décor géométrique est annonciateur des débuts du néoclassicisme.

Bibliographie

Alcouffe Daniel, Dion-Tenenbaum Anne et Lefébure Amaury, Le Mobilier du musée du Louvre, t. I, Dijon, Éditions Faton, 1993, pp. 184 et 185.
Pradère Alexandre, Les Ébénistes français de Louis XIV à la Révolution, Paris, Éditions Chêne, 1989, p. 253.

Cartel

  • Estampillé : Jean-François OEBEN

    Table "à la Bourgogne"  

    Vers 1760

    Paris

  • Placage de satiné, de bois de violette, de sycomore et d'amarante ; bronze doré ; marbre griotte rouge

    H. : 1,43 m. ; L. : 0,70 m. ; Pr. : 0,51 m.

  • Provenance : duc de Bourgogne, collection Léon ReinachDon de M. René Penard y Fernández, en souvenir de son frère Richard, 1960 , 1960

    OA 10001

  • Objets d'art

Informations pratiques

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Entrez au musée en moins de 30 minutes
en achetant votre billet en ligne :

Achetez votre billet

Informations complémentaires

Estampille d'Oeben (sur le prie-Dieu).