Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Miracle du frère Francisco

Œuvre Miracle du frère Francisco

Département des Peintures : Peinture espagnole

La cuisine des Anges

© 2009 Musée du Louvre / Erich Lessing

Peintures
Peinture espagnole

Auteur(s) :
François de Vergnette

La Cuisine des anges représente l'extase d'un frère franciscain et le travail de cuisiniers célestes. Ce tableau faisait partie du décor du petit cloître des franciscains de Séville, une des premières grandes commandes reçues par Murillo. Le peintre sait mêler les anges et les motifs de nature morte. De même, son art est à la fois réaliste et gracieux.

Extase et miracle dans une cuisine

Dans la cuisine d'un couvent, sur le côté gauche, un frère franciscain dans un nimbe lumineux est soulevé au-dessus du sol par une prière extatique. Son supérieur et deux gentilshommes qui viennent de pousser la porte de la pièce sont surpris. Au centre, deux grandes figures d'anges, très gracieuses, séparent l'extase de l'épisode suivant qui est reproduit sur la droite. Plusieurs anges et putti se chargent du travail du frère, qui maintenant les regarde avec étonnement au fond de la cuisine. Ces cuisiniers célestes préparent la nourriture, broient des épices, écument la marmite, mettent la table. Dans une même oeuvre, Murillo mêle de manière naturelle des figures mystiques et des motifs réalistes de nature morte comme des bassines de cuivre, un broc de faïence, des légumes, un quartier de viande. D'après le verset inscrit au bas de la composition, le frère franciscain s'appelle François, mais son identité n'est pas établie avec certitude. Il pourrait s'agir de Francisco Pérez, cuisinier du monastère de Séville, vénéré pour sa piété, ou de Francisco Dirraquio, frère grec, célèbre pour ses extases.

Un cycle franciscain

Ce tableau appartient à la première grande commande reçue par Murillo, peintre sévillan dominant la seconde moitié du XVIIe siècle. En 1645, les franciscains de Séville lui confient la réalisation d'un cycle de treize tableaux pour le petit cloître de leur couvent. Le musée du Louvre possède un autre tableau du cycle, Frère Junipero et le pauvre. Les toiles montraient des miracles, des actes de charité et des extases de saints ou de bienheureux franciscains tels que les fondateurs saint François d'Assise, sainte Claire et des frères espagnols. L'ordre des franciscains insistait sur la piété et la pratique de la charité.

Naturalisme et grâce

Cette toile, une des rares signées et datées (1646) de l'artiste, a des aspects propres à la production de jeunesse de Murillo, à laquelle appartient aussi Le Jeune Mendiant (musée du Louvre). Murillo a encore des difficultés à lier les deux parties de la composition et surtout est marqué par l'influence du naturalisme de Velásquez et de Zurbarán. Les visiteurs et le frère ont des types réalistes. Le clair-obscur est intense. La robe de bure du saint est d'un modelé vigoureux. La matière picturale est épaisse et granuleuse, par exemple pour le visage et le corps du saint. Cependant, les anges au centre révèlent de nouvelles aspirations avec leurs physiques idéalisés et leurs mouvements gracieux. De plus, leurs robes ont des couleurs douces et sont peintes d'une facture fluide et transparente. Murillo fait également preuve d'une conception cohérente de l'espace dans la représentation de la cuisine sur la droite et la disposition des anges sur différents plans. Certaines parties de cette toile annoncent ainsi l'art plus tardif de ce peintre après 1660, puisqu'il évolue vers encore plus de douceur comme l'atteste La Naissance de la Vierge (musée du Louvre).

Bibliographie

- ALAYA MALLORY Nina, Bartolomé Esteban Murillo, Éditions Alianza, Madrid, 1983, pp. 26-27, 36-39.

- RESSORT Claudie, Écoles espagnole et portugaise, Éditions de la Réunion des musées nationaux, Paris, 2002, pp. 206-207.

Cartel

  • Bartolomé Esteban MURILLO (Séville, 1618 - Séville, 1682)

    La cuisine des Anges

    1646

  • H. : 1,80 m. ; L. : 4,50 m.

  • Acquis en 1858

    M.I. 203

  • Peintures

    Aile Denon
    1er étage
    Murillo
    Salle 26

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet


Informations complémentaires

voir niveau 3