Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Moïse défendant les filles de Jéthro

Œuvre Moïse défendant les filles de Jéthro

Département des Arts graphiques : XVIIe siècle

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Moïse et les filles de Jéthro

Arts graphiques
XVIIe siècle

Auteur(s) :
Prat Louis-Antoine

Le dessin prépare, ainsi que de nombreuses autres feuilles, un tableau perdu, de même sujet, que Poussin peignit à Rome vers 1647. On connaît la composition par une gravure de Trouvain. Le dessin est un des plus célèbres de Poussin, et une des oeuvres graphiques majeures de l'artiste, par ses dimensions, et aussi par la noblesse et l'élégance de la composition étirée dans un format panoramique.

Un épisode de l'Exode

C'est dans la Bible, au livre de l'Exode (II, 15-21), que Poussin a trouvé l'épisode de Moïse qui, arrivé au puits de Madian, y rencontre les sept filles de Jéthro venues puiser de l'eau, mais en sont empêchées par des pasteurs qui veulent abreuver leurs troupeaux (c'est en fait une illustration de la lutte immémoriale entre pasteurs et sédentaires). Moïse prendra la défense des jeunes filles et finira d'ailleurs par épouser l'une d'entre elles, Sephora. La dignité du groupe des jeunes filles, à gauche, semblables à des canéphores antiques, contraste avec l'agitation du groupe de droite, où Moïse culbute violemment trois pasteurs, tandis qu'un quatrième s'enfuit derrière le puits.

Un tableau longuement médité

Aucune mention ancienne du tableau n'existe, mais la gravure d'Antoine Trouvain (1656-1708) prouve qu'il a existé. Il était de format moins allongé, et davantage développé en hauteur. On apercevait en haut une ville. On connaît pas moins de sept études préparatoires à ce tableau. Celle du Louvre, en excellent état de conservation, est la plus complète.

Un vaste bas-relief

La composition, soigneusement ombrée au lavis par-dessus une préparation à la pierre noire (il est rare que Poussin n'utilise pas la plume pour définir ses figures), se déroule comme un vaste et long bas-relief superbement rythmé. L'impression antiquisante est accentuée par l'aspect sculptural des personnages. Les architectures verticales au fond à gauche scandent l'espace. On remarquera aussi l'aspect lunaire, désolé, du paysage à l'arrière-plan. Il est possible que le dessin, tracé sur deux feuilles réunies, ait été à un certain moment coupé dans sa partie haute.

Bibliographie

PRAT Louis-Antoine, ROSENBERG Pierre, Nicolas Poussin 1594-1665 : Catalogue raisonné des dessins, 1994, II, n 303.

Cartel

  • POUSSIN Nicolas

    Moïse et les filles de Jéthro

    vers 1647 1648

    Jabach, Everhard

  • Pinceau et encre brune, lavis brun, sur esquisse à la pierre noire. Trait d'encadrement, à la plume et encre brune. Doublé. Dessin restauré

    H. : 17.2 cm. ; L. : 43.3 cm.

  • acquis pour le Cabinet du roi , 1671

    3932432

  • Arts graphiques

    Pour des raisons de conservation, les œuvres de ce département ne sont pas exposées en permanence.

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet