Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Naïades et Triton : Étude pour Le Lever du Soleil

Œuvre Naïades et Triton : Étude pour Le Lever du Soleil

Département des Arts graphiques : XVIIIe siècle

Naïades et Triton : derrière deux naïades, le triton tient une conque

Arts graphiques
XVIIIe siècle

Auteur(s) :
Grollemund Hélène

Ce dessin de la pleine maturité de Boucher est une étude pour le groupe à droite au premier plan du Lever du Soleil, peinture signée et datée 1753, conservée avec son pendant, Le Coucher du Soleil, à la Wallace Collection (Londres). Ces deux peintures, exposées au Salon de 1753, furent acquises par Madame de Pompadour pour son château de Bellevue et servirent de modèles à des tapisseries des Gobelins. Le dessin a été gravé par G. Demarteau et maintes fois repris dans l'atelier de l'artiste.

Une feuille de maturité largement divulguée

Très pictural, ce grand dessin est l'une des oeuvres les plus accomplies de la maturité de Boucher. Il révèle deux qualités essentielles du style de l'artiste à cette époque : la plénitude du modelé et l'aisance de la composition, organisée ici selon la diagonale du corps de la baigneuse principale, à laquelle viennent se joindre les courbes souples des deux autres figures. La vigueur et la franchise d'exécution du triton sont encore animées par le grand souffle épique de Rubens, mais les figures souples et vigoureuses rappellent aussi la facture de dessins de Watteau, dont Boucher avait gravé certaines feuilles à la demande de Jean de Jullienne. De nombreuses répliques de ce dessin sortirent de l'atelier, dénuées de l'autorité et de la vigueur du trait gras et ample. Cette feuille exceptionnelle connut aussi une large divulgation par les copies d'après la gravure en manière de sanguine, dans le même sens, de Gilles Demarteau, après 1761 ; elle porte le n 53 et la mention : Tiré du Cabinet de M. d'Azaincourt (musée du Louvre, collection Rothschild, inv. 25567 LR).

Des compositions mûries

Plus de dix dessins, tant en mains privées que dans des collections publiques, ont été mis en relation avec les deux peintures exposées au Salon de 1753, soulignant l'attention que Boucher portait à ces compositions. La Néréide vue à mi-corps (Amsterdam, musée Boijmans-van Beuningen) et deux Tritons (Londres, Wallace Collection et Chicago, Art Institute) se retrouvent dans le Lever du soleil. Le Louvre conserve une autre Néréide préparatoire au Coucher du soleil (RF 25009). Un Cheval (Vienne, Albertina) et un Triton (Weimar, Staatliche Kunstsammlungen) comptent également parmi ces études. Enfin, un dessin du musée de Lille représente une Femme nue, étendue, de dos, dans une attitude voisine de celle de la naïade.

Redécouverte de Boucher

Boucher est véritablement un homme du baroque. Il bénéficia de commandes royales, ses compositions servirent de modèles pour des tapisseries tant des Gobelins que de Beauvais et il fut protégé par la marquise de Pompadour après 1745, recevant alors de nombreuses commandes. Les artistes et les amateurs lui portaient un intérêt réel. Mais la critique fut par contre acerbe dès le milieu du XVIIIe siècle : à l'aube des Lumières, on lui reprochait sa faculté de répondre à l'esthétisme du début du siècle et ses compositions jugées dénuées de sublime et de sérieux. Sa gloire s'effaça dès sa disparition et il resta dans l'oubli pendant près d'un siècle. Grâce à Edmond et Jules de Goncourt, pour lesquels il incarnait son siècle, il redevint l'un des plus célèbres artistes français du XVIIIe siècle : les deux peintures de la Wallace Collection étaient considérées par les collectionneurs comme les "deux grandes machines de son oeuvre".

Bibliographie

- ANANOFF Alexandre, L'Oeuvre dessiné de François Boucher (1703-1770) : catalogue raisonné, 1966.

- ANANOFF Alexandre, WILDENSTEIN D. (collab.), François Boucher, 1976, 2 vol.

- JEAN-RICHARD Pierrette, François Boucher : gravures et dessins provenant du Cabinet des Dessins et de la Collection Edmond de Rothschild au Musée du Louvre, Paris, Musée du Louvre, 1971, n 111.

- JOULIE Françoise, MEJANES Jean-François, François Boucher hier et aujourd'hui, cat. exp. Paris, musée du Louvre, 2003-2004.

- MONNIER Geneviève, Dessins français du XVIIIe siècle. Amis et contemporains de P.J. Mariette, cat. exp. Paris, musée du Louvre, 1967, n 56.

Cartel

  • BOUCHER François

    Naïades et Triton : derrière deux naïades, le triton tient une conque

    en 1753

    Deligand, Georges

  • Sanguine, lavis de sanguine, rehauts de craie blanche, pierre noire et estompe. Collé en plein. Dessin restauré.

    H. : 29.3 cm. ; L. : 47 cm.

  • legs , 1944

    4029327

  • Arts graphiques

    Pour des raisons de conservation, les œuvres de ce département ne sont pas exposées en permanence.

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet