Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Nature morte au jambon

Œuvre Nature morte au jambon

Département des Peintures : Peinture hollandaise

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Nature morte au jambon

© 2003 RMN / Franck Raux

Peintures
Peinture hollandaise

Auteur(s) :
Michèle Perny

Mentionné à Haarlem de 1612 à 1655, Floris van SCHOOTEN est un artiste dont la vie est mal connue. S'il peignit beaucoup de scènes de cuisines et de scènes de marché, il réalisa également de nombreuses compositions de tables servies avec des motifs de prédilection comme le fromage et le jambon représentés dans cette nature morte.

Un "Ontbijtje", nature morte de petit-déjeuner ou de collation

Sur une table couverte en partie d'une nappe aux plis marqués, trône dans un plat d’étain un jambon entamé, accompagné à sa droite d’une impressionnante pyramide de fromages et à gauche, d’une assiette de faïence bleue bien garnie. Sur le devant, un pain rond, deux tranches de pain noir sur le bord d'une assiette en métal contenant une tranche de jambon, un couteau, et alignés devant les trois fromages, un petit pain rond et des galettes. A l’arrière plan sur le fond sombre, se devinent un verre à boire, un pichet de faïence grise et un pot d'étain. C'est une table déjà dressée pour un repas pris sans doute sur le pouce, une collation, ou même un petit déjeuner plutôt consistant...
Ce tableau appelé dans la tradition nordique "ontbijtje", terme signifiant à peu près nature morte de petit-déjeuner, ou repas léger que l’on peut prendre à toute heure du jour, obéit aux principes esthétiques et aux règles de présentation en vigueur à l'époque pour ce genre de peinture. La table, en perspective frontale et strictement parallèle au cadre du tableau, est recouverte d’une nappe, le plus souvent blanche, et le point de vue de l’observateur sur les objets bien séparés les uns des autres, est surélevé permettant ainsi une vue d’ensemble des denrées en train visiblement d’être consommées.

La tradition d'une mise en scène esthétique

Ce tableau, par son sujet et son traitement particulier, est une parfaite illustration des premières tables servies. La composition y est cependant plus équilibrée par le motif du jambon mis en évidence au centre, mais contrebalancé par la pyramide des fromages, puis les autres denrées soigneusement alignées. Le jambon et la nappe, à laquelle une connotation religieuse peut être attribuée, reviennent en effet très fréquemment dans les tableaux de repas peints par cet artiste. Et il est sans doute probable qu’une symbolique religieuse soit reliée aux objets et aux mets représentés dans les repas servis, la nappe blanche par exemple, et plus particulièrement les fromages aussi, bien qu’ils ne puissent  signifier clairement ici un mets de jeûne, mais simplement un mets courant dans ces contrées. Surtout les peintres avaient alors coutume de les présenter en pyramide, la moitié d’une grosse meule à pâte claire d'une couleur jaune orangée tout en bas, alors que vers le haut les meules de plus en plus petites -deux  en général- avaient la pâte la plus étuvée et la plus foncée allant jusqu’au brun gris. C’est avec une certaine virtuosité que tous les mets consommables de ce repas improvisé sont représentés portant les marques visibles d'une utilisation, les traces de coupures irrégulières dues au couteau se retrouvent sur les fromages et sur le jambon, une galette est à moitié grignotée, une assiette est préparée pour un convive, et le couteau en équilibre instable sur le bord de la table, est peint comme s’il venait d’être posé à l’instant. Une certaine vie et une spontanéité se dégagent alors de cette mise en scène venant rompre son aspect quelque peu rigide et conventionnel.

Le peintre des tables servies

La vie de Floris van Schooten est peu connue. A peine arrive-t-on à savoir qu'il travailla déjà à Haarlem en 1605, qu'il fut aussi en 1639 le doyen de la Guilde de Saint-Luc et qu'il est encore mentionné dans la corporation de cette ville en 1641.  Remarqué surtout pour les intérieurs de cuisines et les scènes de marché fidèles à la tradition d'Aertsen et de Beuckelaer qui abondent dans son oeuvre, avec lesquelles il débutera d'ailleurs sa carrière de peintre, il doit aussi sa notoriété à ses paisibles compositions de tables servies. Telle cette composition sobre, à la monochromie subtile, dont la  palette de couleurs à dominante rouge orangée contrastant avec un fond sombre lui donne une incontestable présence.

Cartel

  • Floris van SCHOOTEN (Haarlem, mentionné de 1612 à 1655)

    Nature morte au jambon

  • H. : 0,63 m. ; L. : 0,83 m.

  • Confié au Louvre par l'Office des Biens privés, 1951 , 1951

    M.N.R. 708

  • Peintures

    Aile Richelieu
    2e étage
    Hollande, première moitié du XVIIe siècle
    Salle 27

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

Siganture sur le couteau : F.V.S