Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Paire d'aiguières

Œuvre Paire d'aiguières

Département des Objets d'art : XVIIe siècle

Aiguière

© 1985 RMN / Pierre et Maurice Chuzeville

Objets d'art
XVIIe siècle

Auteur(s) :
Brigitte Ducrot, Édith Paillat

Cette paire d'aiguières en faïence de Nevers porte un riche décor peint et des mascarons en relief. L'anse sculptée a la forme d'un dragon. Les scènes de bacchanales sur la panse, encore fortement italianisées, s'inspirent de gravures d'artistes français (Dorigny, Chapron). La forme générale reprend celle d'un vase de l'orfèvre Claude Ballin Ier, exécuté en bronze pour les jardins de Versailles. Ces aiguières évoquent les grandes pièces d'orfèvrerie du règne de Louis XIV, aujourd'hui disparues.

Une forme inspirée de l'orfèvrerie

L'aiguière était habituellement utilisée dans l'usage domestique pour le lavage des mains. De forme puissante et monumentale, cette paire prouve que cet objet a pu atteindre de grandes dimensions. Leur richesse doit autant à l'ornementation peinte qu'à l'exubérance des motifs en relief : anse en forme de dragon foulant une queue de serpent, mascaron sur la panse, feuillage formant le bec. L'origine de la forme est à chercher dans l'art du métal - qui connaît, sous le règne de Louis XIV, un moment de perfection. Elle est directement inspirée d'un vase en bronze exécuté par Claude Ballin Ier (1615-1678) pour les jardins de Versailles entre 1666 et 1673 et gravé par Jean Lepautre (1618-1682). Si cette paire en garde la taille exceptionnelle et la magnificence, elle est aussi, en céramique, la preuve de la virtuosité technique d'un centre potier de première importance.

Introduction de la faïence en France

Après son mariage en 1565 avec l'héritière du duché de Nevers, Henriette de Clèves, Louis de Gonzague (1539-1595) devient duc de Nevers. Amateur et protecteur des arts, il y installa une colonie italienne d'émailleurs et de céramistes. Cet acte fondateur fut à l'origine de la création d'un grand pôle de fabrication et de rayonnement jusqu'au XVIIIe siècle et du développement sans précédent de la faïence de grand feu en France. La référence italienne domina la première production nivernaise et se prolongea dans la production du siècle suivant. Toutefois, d'autres influences se juxtaposèrent dans ce centre potier perméable aux courants européens. Ainsi la mode extrême-orientale, qui intervint pour une bonne part dans la floraison d'animaux fabuleux dès la fin du XVIIe siècle, transparaît ici dans les anses fantastiques.

L'istoriato à la française

Le décor peint traité en polychromie de grand feu couvre la surface de la pièce et cache la blancheur de la faïence. Les fonds ondés d'où émergent des angelots sont imités des oeuvres produites à Urbino (Italie) à la fin du XVIe siècle. Ils s'interrompent pour laisser place, sur la panse, à quatre scènes mythologiques placées dans de grands cartouches. Celles-ci s'inscrivent dans la tradition des décors a istoriato (historié) de la majolique italienne. Toutefois, une adaptation au goût français se fait sentir tant dans le choix des sources que dans le style. Puisées dans les oeuvres des graveurs français, les scènes de bacchanales sont exécutées d'après des gravures de Michel Dorigny (OA 5013 A) et Nicolas Chapron (OA 5013 B) et sont traitées, par les peintres nivernais, avec un dessin plus libre, plus synthétique, moins minutieux et moins académique aussi.

Bibliographie

Ballot Marie-Juliette, Musée du Louvre. La Céramique française. Nevers, Rouen et les fabriques du XVIIe et du XVIIIe siècle, Paris, Éditions Albert Morancé, 1924, p. 8, pl. 2.

Ennes Pierre, Musée du Louvre. Département des objets d'art, La Céramique du XVIIe au milieu du XIXe siècle, Paris, Éditions des musées nationaux, 1992 (Petit Guide 116), p. 3.

Durand Jannic, Le Louvre : les objets d'art, Paris, Éditions Scala ; Editions de la Réunion des Musées nationaux, 1995, p. 82.

Cartel

  • Aiguière

    Troisième tiers du XVIIe siècle

    Nevers

  • Faïence de grand feu à décor polychrome

  • Legs Albert Gérard, 1900

    OA 5013 A

  • Objets d'art

    Aile Richelieu
    1er étage
    Passage de la majolique française
    Salle 17
    Vitrine 3

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet