Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Paire d'armoires à décor d'enfants

Œuvre Paire d'armoires à décor d'enfants

Département des Objets d'art : XVIIIe siècle : le rococo

Deux armoires à décor d'enfants

© 2010 Musée du Louvre / Studio Sébert

Objets d'art
XVIIIe siècle : le rococo

Auteur(s) :
Muriel Barbier

Cette paire d'armoires monumentales, à deux vantaux reposant sur une plinthe, a été réalisée par l'ébéniste Charles Cressent (1685-1768) pour le trésorier de la marine Marcellin-François-Zacharie de Selle. Ce dernier, grand collectionneur, possédait dans son cabinet plusieurs meubles de Cressent dont ces deux armoires qui lui servaient à abriter certains objets de sa collection. Ces deux œuvres révèlent la virtuosité de Cressent ébéniste et sculpteur.

Des armoires pour un collectionneur

Charles Cressent n'exécutait des armoires qu'exceptionnellement et aucune n'est mentionnée dans les catalogues de ses ventes – seuls moyens de lui attribuer ses œuvres car Cressent n'estampillait pas. Les deux armoires du Louvre sont néanmoins identifiables avec la paire que le grand amateur d'art Marcellin-François-Zacharie de Selle possédait chez lui en 1761. De Selle fut d'abord Intendant et Contrôleur général de l'Argenterie, Menus Plaisirs et Affaires de la Chambre du Roi en 1731 puis reçut, à la mort de son père, en 1743, l'important office de Trésorier général de la marine. Très fortuné, il acquit un hôtel particulier rue Sainte-Anne à Paris en 1748. De Selle collectionnait des peintures, dessins, estampes, bronzes, médailles, pierres gravées, laques, porcelaines orientales et meubles d'André-Charles Boulle. Son cabinet était meublé d'œuvres de Charles Cressent, les deux armoires étant destinées à recueillir certains objets d'art de sa collection.

Le placage en frisage

Pour réaliser ces deux meubles, Cressent a choisi le placage en frisage, technique à laquelle il a systématiquement recours. Cette technique d'ébénisterie tire parti des veines du bois comme élément décoratif. Ici, Cressent a dessiné un motif de pointe de diamant sur les vantaux ainsi que sur les côtés et s'est servi de ce procédé pour souligner les différents éléments de chaque armoire. Pour ses placages, Cressent utilisait souvent le satiné, encadré d'amarante de couleur plus foncée. Ces deux bois sont à nouveau ceux choisis pour les armoires du Louvre : un filet d'amarante longe la composition des vantaux et les met en valeur. Les bronzes se détachent sur ce fond d'amarante qui, plus foncé, permet de les rehausser.

L'iconographie des bronzes en rapport avec l'usage des meubles

Chaque armoire est structurée par trois pilastres, ponctués d'agrafes Rocaille, qui encadrent les deux portes garnies de haut en bas d'un décor de bronze doré. Les côtés sont composés de deux compartiments superposés encadrés par une baguette amatie et séparés par un cartouche orné de deux petits dragons. Ces ornements décoratifs font partie du nouveau répertoire Rocaille apparu dans les années 1730. Les vantaux sont chacun ornés d'un groupe de deux enfants accompagnés d'attributs qui évoquent des activités artistiques et scientifiques. Sur l'une des armoires, on peut voir, à gauche, la Musique et, à droite, la Géométrie et l'Astronomie. Sur l'autre armoire, à gauche, la Peinture et la Sculpture et, à droite l'Architecture. Ce choix iconographique doit se comprendre comme une évocation du contenu des armoires de De Selle. De plus Cressent, qui avait reçu une formation de sculpteur, affectionnait tout particulièrement la figure humaine, récurrente sur ses créations, comme on peut le constater sur ces armoires et sur d'autres œuvres conservées au Louvre (Commode « au singe » OA 6868).

Bibliographie

- ALCOUFFE D., DION-TENENBAUM A., LEFEBURE A., Le Mobilier du Musée du Louvre, t. 1, Paris : Faton, 1993, pp. 130-135

Cartel

  • Charles CRESSENT

    Deux armoires à décor d'enfants

    1750

    Paris

  • Placage de satiné et d'amarante ; bronze doré ; marbre de Sarrancolin

    H. : 1,99 m. ; L. : 1,73 m. ; Pr. : 0,54 m.

  • Provenance : ancienne collection Marcellin de Selle, trésorier général de la Marine ; baron Ferdinand de Rothschild ; Boni de Castellane ; Edouard Chappey ; E.M. Hodgkins ; sir Robert Abdy. Acquis en 1973

    symbolisant l'Astronomie et la Musique, l'Architecture, la Peintureet la Sculpture

    OA 10582, OA 10583

  • Objets d'art

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet