Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Paire de boucles d'oreilles

Œuvre Paire de boucles d'oreilles

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art étrusque (du IXe au Ier siècle av. J.-C.)

Boucles d'oreilles en barilletProtomés de taureaux et de panthères ; au revers : motif en étoile

© 1983 RMN / Gérard Blot / Christian Jean

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Art étrusque (du IXe au Ier siècle av. J.-C.)

Auteur(s) :
Marie-Bénédicte Astier

Par la fantaisie et la virtuosité technique de leur décor, ces boucles d'oreilles en forme de barillet témoignent du raffinement et de la richesse de la civilisation étrusque à l'époque archaïque. Les orfèvres excellent depuis longtemps dans la maîtrise de techniques importées du Proche-Orient comme le filigrane et la granulation. Elles sont ornées de motifs géométriques et végétaux, réalisés avec de minces fils et de petites perles d'or, et ponctués de têtes de taureaux travaillées au repoussé.

L'essor de l'orfèvrerie étrusque à l'époque archaïque

Cette paire de boucles d'oreilles est entrée au Louvre en 1863 avec la collection du marquis Campana. Ce type de bijou est extrêmement répandu dans la seconde moitié du VIe siècle av. J.-C., une période florissante de la civilisation étrusque. Le mobilier funéraire découvert dans les tombes a livré de très nombreuses et très riches parures en or semblables à celle-ci. Ces boucles ont été fabriquées dans un atelier, dont il est difficile de préciser l'origine en l'absence de contexte archéologique ; elles proviennent peut-être de Chiusi, en Etrurie intérieure.

Une grande fantaisie décorative

Les orfèvres étrusques font preuve d'une grande fantaisie décorative sensible ici dans la diversité des motifs dont sont agrémentées ces boucles d'oreilles en or. Celles-ci affectent la forme de barillets dont la surface est divisée en deux compartiments délimités par des rubans filigranés. L'un, à l'arrière du pendant, est orné de palmettes et d'une rosette aux pétales lancéolés ; l'autre, sur la partie exposée aux regards, est décoré de sphères recouvertes de fines granulations, de fruits et de motifs végétaux travaillés au repoussé et par estampage, entre lesquels sont représentées deux protomés de taureau.

La virtuosité technique des orfèvres étrusques

Le raffinement de ce décor doit beaucoup à la virtuosité technique atteinte par les orfèvres à cette époque. La plupart des procédés employés ont été importés du Proche-Orient via la Grèce au cours de l'époque orientalisante, au VIIe siècle av. J.-C. Très tôt, les Etrusques parviennent à une maîtrise de ces techniques proche de la perfection. La granulation et le filigrane, notamment, leur permettent de créer des effets de relief et de clair-obscur, en jouant des reflets de la lumière sur les minuscules granules d'or et sur les minces fils du précieux métal qui rehaussent les différents motifs. Les détails ainsi obtenus sont remarquables de finesse et de précision malgré les petites dimensions de ces bijoux.

Bibliographie

- CRISTOFANI M., MARTELLI M., L'Oro degli Etruschi, 1983, p. 166, n 143.

Cartel

  • Boucles d'oreilles en barilletProtomés de taureaux et de panthères ; au revers : motif en étoile

    Seconde moitié du VIe siècle avant J.-C.

    Provenance : Chiusi ?

  • Or. Filigrane, granulation

    H. : 2 cm. ; D. : 1,90 cm.

  • Collection Campana, 1863

    Bj 253, Bj 254

  • Antiquités grecques, étrusques et romaines

    Aile Denon
    Rez-de-chaussée
    Etrurie II
    Salle 19
    Vitrine 3 : Bijoux : VIIe - VIe siècle avant J.-C.

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet