Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Paire de bras de lumière

Œuvre Paire de bras de lumière

Département des Objets d'art : XVIIIe siècle : le rococo

Paire de bras de lumière

© 2011 Musée du Louvre / Philippe Fuzeau

Objets d'art
XVIIIe siècle : le rococo

Auteur(s) :
Muriel Barbier

Cette paire de bras de lumière a été identifiée comme étant un modèle d'André-Charles Boulle (1642-1732). Composés de deux bras de lumière asymétriques articulés autour d'une tête de satyre barbu, ces bras de lumière sont une solution décorative nouvelle dans le premier quart du XVIIIe siècle. Ils marquent une avancée en matière d'éclairage puisque ce type de luminaire se plaçait de part et d'autre d'un miroir qui en reflétait la lumière.

Nouveau mode d'éclairage, nouveau style

L'axe vertical qui soutient les bras est composé de rinceaux de feuilles d'acanthe entremêlés de rinceaux de feuilles de lierre et de baies. Au centre de la composition se trouve un masque de vieillard barbu couronné de lauriers, proche de certaines appliques de meubles réalisés par André-Charles Boulle ; de ce masque partent les deux bras terminés chacun par un binet et une bobèche, complètement asymétriques l'un par rapport à l'autre.
Cette paire de bras de lumière révèle la naissance d'un nouveau mode d'éclairage. En effet la plaque de lumière utilisée au XVIIe siècle est, au début du XVIIIe siècle, détrônée par le bras de lumière. Un tableau de Jean-François De Troy (1679-1752) intitulé La lecture de Molière, conservé dans les collections de Houghton Hall à Norfolk (Grande-Bretagne) nous renseigne sur l'usage de ces bras : la branche inférieure passait devant le miroir pour augmenter la réflexion de la lumière.
Sur les bras de lumière, les branches ont un rôle décoratif aussi important que l'élément vertical fixé au mur. Ceux de la collection Grog ont non seulement des branches totalement différentes l'une de l'autre mais toute la composition est formée par des courbes. Cette paire de bras de lumière est ainsi le témoignage d'un goût nouveau pour les formes courbes. La rigueur du style Louis XIV n'est plus de mise et laisse place au Régence qui précède les formes chantournées du Rocaille.

Des bras de lumière attribués à André-Charles Boulle

Cette paire de bras correspond à un projet figuré sur une gravure, publiée vers 1725 par Pierre Mariette dans Nouveaux desseins de Meubles et Ouvrages de Bronze et de Marqueterie Inventés et gravés par André-Charles Boulle, intitulée "Bras pour une cheminée, qui se trouve dans un appartement dont les planchers sont bas". Par rapport à la gravure le décor végétal de l'axe vertical des bras de la collection Grog est plus abondant. Il est difficile de savoir si cette paire de bras sort ou non de l'atelier de Boulle lui-même. Il a en tout cas exécuté des bras de lumière et comptait en 1720 parmi ses ouvrages de commande neuf paires de bras différents comme nous le révèlent les planches gravées par Mariette. Le musée Jean-Paul Getty de Malibu (USA) possède une paire de bras de lumière proche de celle de la collection Grog (83.DF.195.1-2) qui est une variante des modèles proposés par Boulle.

Bibliographie

- Cinq années d'enrichissement du patrimoine national 1975-1980, Paris : RMN, 1980, p 116, n°95.

Cartel

  • Attribué à André-Charles BOULLE (1642 - 1732)

    Paire de bras de lumière

    Premier quart du XVIIIe siècle

    Paris

  • Bronze doré

  • Don M. René Grog et Mme Grog-Carven, 1973

    OA 10516

  • Objets d'art

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet