Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Paire de candélabres à neuf lumières, six figures, mascarons et...

Œuvre Paire de candélabres à neuf lumières, six figures, mascarons et chimères

Département des Objets d'art : XIXe siècle

Paire de candélabres à neuf lumières, six figures, mascarons et chimères

Objets d'art
XIXe siècle

Auteur(s) :
Barbier Muriel

Les deux candélabres d'Antoine-Louis Barye (1795-1875), appelés également "Candélabres des trois Grâces" mettent en scène les trois divinités confrontées lors du jugement de Pâris : Minerve, Junon et Vénus. Réalisées en bronze patiné, les différentes figures de ces candélabres ont été éditées à plusieurs reprises par les ateliers de Barye. Les formes serpentines et les ornements maniéristes révèlent l'intérêt marqué pour la Renaissance sous Louis-Philippe.

Le jugement de Pâris

Sur un socle triangulaire flanqué de masques barbus se trouvent les trois divinités rivales lors du jugement de Pâris : Minerve, Junon et Vénus. Pâris avait été choisi par les dieux comme juge dans la dispute opposant ces trois déesses pour la pomme d'or. Vénus ayant promis à Pâris l'amour d'Hélène, il lui remet la pomme. Junon, déesse de la nature féminine, est représentée le sceptre à la main et regardant son paon. Minerve, déesse de la guerre, casquée, en compagnie de sa chouette, enlève son baudrier. Enfin Vénus, déesse de l'amour, sur un dauphin, est accompagnée d'un Amour. Au-dessus du socle, un nœud composé de trois chimères ailées surmonte les trois divinités. Pour couronner le tout, un groupe des trois Grâces a été placé au sommet de la composition à la croisée des bras de lumière. Il s'agit là d'un décor très savant hérité de la Renaissance fascinée par l'Antiquité.

Des oeuvres inspirées du maniérisme

Ces candélabres sont très architecturés et leur décor est composé de figures serpentines. Les masques du pied à barbe d'acanthe, les palmettes, les chimères et les cuirs évoquent la Renaissance. Le choix de l'épisode qui précède la guerre de Troie est également une allusion à la Renaissance qui redécouvre les textes antiques. Le traitement des corps féminins aux formes amples et accentuées, aux visages de petite taille et aux lignes serpentines sont propres aux figures du sculpteur Jean Bologne ou à l'École de Fontainebleau. Barye fait ici preuve d'érudition et d'invention formelle en enroulant ces corps autour de la structure des candélabres.

Les rééditions

Dès la création de ces chandeliers, Barye édita le groupe des Grâces séparément. Il en fit plus tard un brûle-parfum. Le Louvre possède également des esquisses en plâtre et en cire de deux Grâces. Les trois déesses ont également été éditées séparément. Minerve casquée et Junon accompagnée de son paon ont été éditées très légèrement modifiées en figures isolées dont le Louvre possède deux esquisses en plâtre et en cire. Pour Vénus, Barye dut transformer la tête et les bras enroulés autour du fût du candélabre pour en faire une figure isolée baptisée Néréide. Les sculpteurs travaillant le bronze ont fréquemment réédité leurs modèles. C'était pour eux une source de revenus supplémentaires. On sait que le duc de Montpensier avait acquis une paire de candélabres de ce type, accompagnée d'une pendule représentant Roger et Angélique sur l'hippogriffe. Un groupe semblable de Barye en émail champlevé est conservé au musée d'Orsay.

Bibliographie

Leroy-Jay Lemaistre I., "Junon d'Antoine-Louis Barye (1795-1875), un don récent de la Société des Amis du Louvre", Sculpture à découvrir, novembre 2003.

Exposition Un Âge d'or des Arts décoratifs 1814-1848, Paris, 1991, pp. 447-448.

Cartel

  • Antoine-Louis BARYE (Paris, 1795 - Paris, 1875)

    Paire de candélabres à neuf lumières, six figures, mascarons et chimères

    1846 ?

    Paris

  • Bronze patiné

  • Legs de George Thomy-Thiéry, 1902

    OA 5870 a, OA 5870 b

  • Objets d'art

    Aile Richelieu
    1er étage
    Duc de Nemours
    Salle 81

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

Signature sur le rocher sous la tête du paon : BARYE ; aux pieds de l'Amour : poinçon 2/BARYE ; un sur la base des Trois Grâces : BARYE.