Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Paire de claquoirs

Œuvre Paire de claquoirs

Département des Antiquités égyptiennes : Objets de la vie quotidienne

Paire de claquoirs : mains, tête de la déesse Hathor

© Musée du Louvre/C. Décamps

Antiquités égyptiennes
Objets de la vie quotidienne

Auteur(s) :
Sylvie Guichard

Ces objets, recourbés comme des boomerangs et décorés à une extrémité d'une tête de la déesse Hathor surmontée d'une main aux doigts effilés, sont des claquoirs, instruments de musique qui allaient par paire. Le son produit en entrechoquant ces deux éléments permettait de remplacer le claquement des mains pour rythmer la musique et accompagner les danses.

Hathor, déesse de la musique

Les plus beaux spécimens de claquoirs connus sont, comme ceux-ci, taillés dans des canines d'hippopotame ; leur courbe, plus ou moins prononcée, est la conséquence logique de ce matériau. Il existe d'autres modèles plus simples de bois. La face interne de cette paire de claquoirs est plane. Tous deux sont percés d'un trou à l'extrémité, la plus large permettant le passage d'un lien. Une tête de la déesse Hathor décore l'autre extrêmité : vue de face, elle est reconnaissable à ses petites oreilles de vaches et coiffée d'un mortier plat prolongé par une main aux doigts extrêmement allongés et aux ongles marqués.

Un double emploi

Il semble qu'il y ait eu une relation, comme l'indique leur décor, entre les claquoirs et le culte de la déesse Hathor, déesse de la joie, de l'amour et de la musique. Certains présentent des traces incontestables d'usure, preuves d'une utilisation répétée. Cependant, comme c'est le cas pour beaucoup d'objets égyptiens, la distinction entre objets de la vie quotidienne et objets rituels chargés de symboles et de magie, n'est pas toujours facile à établir. Ces instruments auraient représenté pour les Égyptiens beaucoup plus qu'un simple instrument de musique.

Un instrument de musique très ancien

En l'absence de tout contexte archéologique, il convient de rester prudent pour dater ces instruments. Les claquoirs en forme de bâtons recourbés semblent être les premiers instruments de musique figurés sur des vases, dès l'époque prédynastique. Ceux terminés par des mains sont attestés dès le Moyen Empire, mais il semble cependant que les plus beaux exemplaires puissent être datés du Nouvel Empire, en particulier ceux où est représentée une tête d'Hathor. La musique et la danse jouaient un rôle considérable dans l'Égypte ancienne, comme le prouve la décoration des tombes et des temples dès l'Ancien Empire. Harpes, lyres, flûtes, tambourins, claquoirs, sistres : les instruments de musique les plus variés ont été retrouvés en grand nombre dans les caveaux, mais malheureusement les rythmes et les mélodies ne nous sont plus connues car les Égyptiens n'avaient pas de système de notation musicale.

Cartel

  • Paire de claquoirs : mains, tête de la déesse Hathor

    Moyen ou Nouvel Empire ?, 2033 - 1069 avant J.-C.

  • ivoire d'hippopotame (canines inférieures)

    H. : 35,40 cm. ; L. : 7,40 cm.

  • N 1479, N 1480

  • Antiquités égyptiennes

    Aile Sully
    Rez-de-chaussée
    Les loisirs
    Salle 10
    Vitrine 1 : Instruments de musique

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet