Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Paire de vases "à oreilles" en première grandeur, à fond rose

Œuvre Paire de vases "à oreilles" en première grandeur, à fond rose

Département des Objets d'art : XVIIIe siècle : le rococo

Paire de vases "à oreilles" à fond rose, en première grandeur

© 2013 Musée du Louvre / Thierry Ollivier

Objets d'art
XVIIIe siècle : le rococo

Auteur(s) :
Marie-Laure de Rochebrunne

Ces deux vases en forme de balustre sont munis de deux anses dont la silhouette évoque une oreille renversée. La panse de chaque vase est rehaussée d’un magnifique fond rose, mis en œuvre à Sèvres en 1757. Chacun est orné de deux cartouches bordés d’or contenant des amours figurant les Saisons, peints dans le goût de Boucher. La forme du vase est attribuée à Duplessis. Ces objets font partie des premières pièces à fond rose commercialisées par la manufacture de Sèvres en 1758.

Un décor sur le thème des saisons

Ces deux vases, en forme de balustre, ont été exécutés dans la plus grande taille. Ils sont munis de deux anses dont la silhouette évoque une oreille renversée. Chacun repose sur un piédouche enchâssé dans un socle carré d’ébène postérieur, décoré de quatre reliefs en bronze doré représentant des amours joueurs. La panse de chaque vase est ornée de deux cartouches chantournés contenant des petits amours, groupés par deux sur des nuées, figurant les Saisons et peints dans le goût de François Boucher. Sur l’un des vases, on distingue l’Eté, figuré par deux amours tenant respectivement un oiseau et une faux, et le Printemps, symbolisé par deux amours tenant des guirlandes de fleurs. Sur le second, on observe d’un côté l’Automne, évoqué par deux amours dont un endormi à côté d’un thyrse tient des grappes de raisin. De l’autre côté, on trouve l’Hiver figuré par deux amours se réchauffant devant un brasero.

Le vase "à oreilles"

La forme du vase “à oreilles” est attribuée à l’orfèvre Jean-Claude Duplessis. Elle fut commercialisée par la manufacture de Vincennes à partir de 1754 et fabriquée à Sèvres pendant de nombreuses années puisqu’en 1784 Louis XVI offrit encore des vases “à oreilles” au roi de Suède puis au prince Henri de Prusse, le frère de Frédéric II, alors en séjour à Paris. En 1758, des exemplaires furent acquis par Louis XV, madame de Pompadour et le prince de Condé. Ce dernier acheta les deux vases du Louvre aux ventes de Noël qui venaient d’être instituées par Louis XV à Versailles, dans son appartement intérieur. Le même jour, il acquit trois autres vases à fond rose, conservés aujourd’hui au Metropolitan Museum, à New York.

La dorure et le fond rose

La dorure, constituée de guirlandes de fleurs très naturalistes autour de chaque cartouche et de rinceaux plus abstraits sur les piédouches, est d’une facture éblouissante. Le décor peint à l’or est systématiquement ombré de carmin, procédé d’exécution destiné primitivement à éviter que le fond rose ne vire au jaune sous l’action du mordant utilisé pour poser la dorure. On ne connaît ce procédé que sur les premières pièces à fond rose produites à la Manufacture royale. Il  donne à la dorure un relief d’une intensité toute particulière.
Le fond rose était la grande nouveauté de l’exposition de 1758 car bien qu’il ait été mis au point dès l’année précédente aucune pièce ainsi décorée n’avait été encore mise en vente avant cette date. Il fut en effet créé en 1757, après le déménagement de la Manufacture de Vincennes à Sèvres, par le peintre Philippe Xhrouet père (1725-1775). Celui-ci reçut en 1758 une gratification de 150 livres pour avoir inventé “un fond couleur de rose très frais et fort agréable”. Si cette couleur fut d’abord dénommée “rose” dans les registres de la Manufacture, dès 1760, elle fut très tôt dite “lilas” sans doute parce qu’elle se rapprochait du mauve.
L’auteur du décor des deux vases n’est pas actuellement connu car ces vases ne portent pas de marques.

Bibliographie

- ROCHEBRUNE Marie-Laure (de), Acquisitions, La Revue du Louvre, février 2003, n° 1, n° 32, p. 97.

- ROCHEBRUNE Marie-Laure (de), Paire de vase à oreilles , L’Objet d’art de la Saison n° 24, , publication du département des Objets d’art, Paris, musée du Louvre, avril 2003.

- ROCHEBRUNE Marie-Laure (de),  Nouvelles acquisitions du département des Objets d’art (1995-2002) , Paris : RMN, 2003.

Cartel

  • Manufacture royale de porcelaine de Sèvres

    Paire de vases "à oreilles" à fond rose, en première grandeur

    1758

  • Porcelaine tendre, bronze doré

    H. : 31,20 cm.

  • Ancienne collection du prince de Condé au Palais-Bourbon, à ParisAcquis en 2002 avec la participation de M. et Mme Gilbert Chagoury

    OA 11986, OA 11987

  • Objets d'art

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet