Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Palette de scribe

Œuvre Palette de scribe

Département des Antiquités égyptiennes : Objets de la vie quotidienne

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Palette de scribe avec calames

© Musée du Louvre/C. Décamps

Antiquités égyptiennes
Objets de la vie quotidienne

Auteur(s) :
Catherine Bridonneau

Cet objet en ivoire rectangulaire peu épais et très élancé est une palette de scribe. Elle contient quatre pinceaux et porte encore des traces d'utilisation. Une inscription se développait sur les deux faces. Principal outil du scribe, cet instrument est devenu l'emblème de cette profession. Elle a été retrouvée dans une tombe du Nouvel Empire située dans la nécropole thébaine, le 19 décembre 1861, par le comte Michel Tyszkiewicz qui l'a offerte au Louvre avec son importante collection en 1862.

Une ergonomie avant l'heure

Cet objet a la forme caractéristique qu'adopte la palette de scribe à partir de la Ve dynastie, et qui restera en usage jusqu'à la fin de l'époque pharaonique : un long rectangle, principalement en bois et moins fréquemment en ivoire, dans lequel est creusée une cavité pour ranger les calames, équivalents de nos pinceaux. A une extrémité, deux petites cuvettes de forme ovale ont été ménagées. Celle du dessus contient encore un pain de couleur noire, tandis que dans celle du dessous on distingue des restes de pain de couleur rouge ; enfin tout autour, sur le plat de la palette, de larges taches colorées indiquent que l'outil a servi. Dans un compartiment dont le couvercle peut coulisser, on trouve encore quatre tiges végétales dont trois entières, leurs extrémités encore teintées de noir et de rouge. Des inscriptions hiératiques (en écriture cursive) sont peintes en noir sur le dessus et le dessous de la palette, mais aujourd'hui presque effacées elles sont devenues illisibles. Cet outil pratique et facile à tenir en main combine palette pour mélanger les coloris, plumier et godets de couleurs, et peut même servir de règle.

L'outillage du scribe

Outre sa palette et ses calames, le scribe avait besoin de divers outils pour mener à bien sa tâche. Dans un mortier à l'aide d'un broyeur, il réduisait en poudre les pigments conservés dans un petit sac et les mélangeait à un liant (gomme d'acacia) pour former de petits pains de couleur. Avec un coupe-papier et un lissoir, il rendait la surface de la feuille de papyrus présentable et propre à l'écriture. Il prenait ensuite son calame, aplatissait une de ses extrémités, la trempait dans un godet à eau et la passait sur la couleur comme nous le faisons encore pour la gouache. Le scribe avait à sa disposition plusieurs types de supports d'écriture : papyrus, tablette de bois, éclat de poterie ou de calcaire (ostracon), tissu... Il utilisait deux couleurs principales : le noir à base de charbon de bois servait pour le texte, alors que le rouge à base d'ocre (oxydes de fer) était utilisé pour les titres, les têtes de chapitre et les corrections. Son travail achevé, il apposait son sceau sur le document. Tout cet attirail était rangé dans des coffrets de bois que l'on voit souvent représentés aux côtés des scribes sur les bas-reliefs et les peintures. La palette était également utilisée par les peintres et comportait alors plusieurs cavités pour disposer des couleurs variées.

L'emblème d'une profession enviée

Cet outil de première nécessité qui peut paraître sommaire est vite devenu l'emblème de la profession de scribe. Son image sert à écrire le mot "scribe" comme les différents autres termes en rapport avec le fait d'écrire. En Égypte où l'administration tenait une grande place, ces spécialistes étaient considérés comme des personnages importants ; d'ailleurs la profession était vivement conseillée à qui voulait avoir des satisfactions matérielles et être son propre maître. Le scribe était partout et à tous les niveaux où il fallait tenir une comptabilité, recenser, contrôler. De nombreuses palettes, parfois factices comme celles taillées dans la pierre, ont été retrouvées dans les tombes.

Cartel

  • Palette de scribe avec calames

    Nouvel Empire, 1550 - 1069 avant J.-C.

  • ivoire

    H. : 28,20 cm. ; L. : 2,60 cm. ; Pr. : 0,72 cm.

  • Don Tyszkiewicz

    E 3669

  • Antiquités égyptiennes

    Aile Sully
    Rez-de-chaussée
    L'écriture et les scribes
    Salle 6
    Vitrine 2 : Le matériel du scribe

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet