Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Paysage avec deux personnages

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Paysage avec deux personnages

© 1998 RMN / Jean-Gilles Berizzi

Peintures
Peinture italienne

Auteur(s) :
Constance Lavagne d'Ortigue

On a suggéré de reconnaître des pêcheurs d'anguilles dans les deux personnages visibles au premier plan. Le paysage a été attribué à Antonio Francesco Peruzzini (vers 1643/1646-1724) qui semble avoir régulièrement collaboré avec Magnasco jusqu'à sa mort.

Une oeuvre de collaboration

Dans un paysage de ville et de montagne, deux pêcheurs tiennent des anguilles qu’ils s’apprêtent à mettre dans des tonneaux. Le tableau est datable des années 1690-1695 si l’on se fonde sur le caractère grumeleux et épais de la touche utilisée par Magnasco pour peindre les figures du premier plan. Il s’agirait d’un des tous premiers exemples de sa collaboration avec le paysagiste Antonio Francesco Peruzzini. Le style de ce dernier est reconnaissable dans les arbres inclinés par le vent, les feuillages des buissons rendus par de petites touches précises et dans les vagues traitées comme des filaments de lumière tremblotants. Le style du paysagiste est plus mûr que celui du jeune Magnasco. On retrouve dans ce paysage la prédominance des lignes horizontales, la présence simultanée de la mer, de la campagne, de la montagne et de la ville, ce qui forme une sorte de résumé du monde visible. La présence des lignes brisées qui parcourent tout le tableau et la présence imposante de l’élément marin en font néanmoins un paysage très pittoresque et presque inquiétant.

Une carrière brillante

Formé d’abord à Gênes dans l’atelier de son père Stefano, Magnasco rejoignit l’atelier de Filippo Abbiati à Milan à partir de 1682. Il y fit la connaissance du paysagiste Peruzzini avec qui il collabora jusqu’à la mort de celui-ci et eut des relations avec divers paysagistes et ruinistes comme Clemente Spera, Marco Ricci (1676-1730) et Marco Tavella.
Un long séjour à Florence entre 1703-1710 lui donna l’occasion de rencontrer Sebastiano Ricci (1659-1734). Magnasco y étudia les gravures de Stefano della Bella (1610-1664), de Jacques Callot (1592-1635), ainsi que les tableaux flamands et hollandais de la collection du grand-duc Ferdinand de Médicis, ce qui contribua à renforcer le caractère anti-académique de ses œuvres.
A nouveau à Milan entre 1710 à 1735, il travaille alors pour les grands seigneurs de cette ville, les Arese, les Carnedi et le comte Colloredo, gouverneur autrichien de Milan, pour qui il peignit entre 1720-1725 neuf tableaux représentant notamment la Leçon de catéchisme à l’intérieur du dôme, des Moines dans un réfectoire, et La Synagogue conservés à l’abbaye de Seitenstetten, en Autriche. De retour à Gênes en 1735, il crée des œuvres intimes et attachantes dans l’esprit de Watteau.

Bibliographie

- FRANCHINI-GUELFI F., « Les Peintures d’Alessandro Magnasco au musée du Louvre », Revue du Louvre. La Revue des Musées de France, n° 5, 2002, p. 49-57.

Cartel

  • Alessandro MAGNASCO (Gênes, 1667 - Gênes, 1749)

    Paysage avec deux personnages

    Vers 1690

  • H. : 1,13 m. ; L. : 2,03 m.

  • Don Zacharie Birtschansky, 1939 , 1939

    R.F. 1939-1

  • Peintures

    Aile Denon
    1er étage
    La peinture en Italie du Nord au XVIIIe siècle
    Salle 19

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet