Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Paysage avec édifices classiques

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Paysage avec édifices classiques

Arts graphiques
XVIe siècle

Auteur(s) :
Bartolucci Sara

Cette feuille, l'un des plus beaux dessins de la production graphique de Polidoro da Caravaggio, a été identifiée comme l'étude préparatoire pour le paysage du grand retable de la Montée au Calvaire, que l'artiste a peint en 1534 à Messine. On constate, à travers ce dessin qui témoigne de la dernière phase de l'activité de l'artiste, que Polidoro, qui fit ses débuts dans l'atelier de Raphaël, devient attentif, à la fin de sa carrière, aux suggestions propres des écoles du Nord.

L'esprit de l'Antiquité dans le paysage

Le paysage s'étale en profondeur : au premier plan, un arbre se dresse, solitaire, au milieu de la scène et, à l'arrière, des édifices classiques se confondent avec la végétation. Le regard suit l'horizon, qui se perd entre les vallées et les montagnes. Ces éléments suggèrent que le dessin est un travail préparatoire pour le fond d'une vaste peinture et le rapprochement le plus convaincant a été fait avec le retable de Polidoro, La Montée au Calvaire (Naples, musée de Capodimonte), peinte pour Messine. La feuille serait l'étude du paysage à l'arrière-plan. Cette hypothèse est pourtant peu en accord avec le fait que Polidoro avait choisi de se concentrer, dans le tableau, sur un ensemble architectural, qui puise son inspiration dans l'oeuvre d'architectes comme Bramante ou Peruzzi, alors que dans le dessin, il représente des bâtiments classiques. Cependant, la thèse qui met en relation le dessin et le retable de Messine est renforcée par de nouvelles données obtenues à l'occasion des derniers travaux de restauration du tableau. De fait, on a découvert, à l'arrière-plan, un paysage ouvert sur des édifices classiques. La feuille du Louvre semble bien être une première version de ce paysage. Le tableau, réalisé par Polidoro en 1534, fut commandé par la confrérie de la communauté catalane de la ville de Messine ; il était destiné à l'église de l'Annonciation des Catalans. Ce retable, marqué par le naturalisme expressif de Polidoro, est représentatif de la dernière manière stylistique développée par l'artiste et reste un sommet de la religiosité méridionale des premières décennies du XVIe siècle.

Un grand interprète du paysage

L'attribution à Polidoro de cette feuille de petit format a été longtemps discutée, en raison des influences nordiques que l'on remarque facilement : le trait rapide, les contours peu achevés, la lumière claire et tamisée. Mais les éléments d'ordre formel permettent de rattacher l'oeuvre à l'époque où Polidoro séjournait en Sicile. Dans ce dessin, l'artiste utilise la plume d'une manière vibrante et nerveuse, sans recourir à l'aquarelle ni aux rehauts de blanc. Cette technique s'éloigne des oeuvres de la période romaine, lorsque Polidoro était plutôt concentré sur des paysages peuplés, des ruines. Giorgio Vasari dans les Vite (1568) parle de Polidoro avec ces mots : "... veramente lavoro i paesi e macchie d'alberi e sassi meglio d'ogni pittore " ("Excellent paysagiste, Polydore sut rendre mieux que quiconque les arbres et les rochers par des taches de couleur.")

Bibliographie

- BACOU Roseline, Il paesaggio nel disegno del Cinquecento europeo, cat. exp. Rome, Académie de France, 1972-1973, p. 124, notice 89.

- BACOU Roseline, Autour de Raphaël, cat. exp. Paris, musée du Louvre, 1983-1984, p. 103, notice 120.

- CASTRIS Pierluigi Leone de, Polidoro da Caravaggio. L'opera completa, Naples, 2001, p. 347, n 241.

- CASTRIS Pierluigi Leone de, Polidoro da Caravaggio fra Napoli e Messina, cat. exp. Naples, musée et galerie nationale de Capodimonte, 1988-1989, p. 127, notice X6.

- MARABOTTINI Alessandro, Polidoro da Caravaggio, Rome, 1969, p. 320, n 85.

- RAVELLI Lanfranco, Polidoro Caldara da Caravaggio, Bergame, 1978, p. 145, n 101.

Cartel

  • CALDARA Polidoro

    Paysage avec édifices classiques

    Gatteaux, Jacques Edouard

  • Plume et encre brune. Papier filigrané.

    H. : 24.3 cm. ; L. : 20 cm.

  • don , 1873

    4061

  • Arts graphiques

    Pour des raisons de conservation, les œuvres de ce département ne sont pas exposées en permanence.

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet