Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Paysage près de Rhenen

Paysage près de Rhenen : vaches au pâturage et berger jouant de la flûte

© 1996 RMN / Jean-Gilles Berizzi

Peintures
Peinture hollandaise

Auteur(s) :
Adeline Collange

Ce paysage - sorte d'Arcadie du Nord magnifiée par une idéale lumière d'Italie - est l'un des plus grands tableaux connus de Cuyp. L'enchanteresse poésie qui s'en dégage a fait le triomphe de Cuyp, véritable Claude Lorrain de la Hollande. Au fond, ce n'est pas la cathédrale d'Utrecht, mais la tour de l'église de Rhenen.

Une paisible halte

Aelbrecht Cuyp s'est illustré dans de nombreux genres : portrait, paysage, nature morte et peinture animalière. Dans ce tableau, un des plus grands et des plus réussis de l'artiste, il fait preuve de la plupart de ses talents. Un pâtre joue de la flûte pour un petit garçon et une petite fille qui l'écoutent attentivement en caressant le chien du troupeau. Le clair-obscur du premier plan met en valeur les couleurs chaudes, roux et ocres, des vaches. Les paisibles bovins sont traités avec une vigueur toute naturaliste qui découpe leurs échines et fait frémir les muscles sous leur pelage. Cuyp va jusqu'à peindre un très réaliste jet d'urine d'une vache rousse. Dans les lointains brumeux, sous les gros nuages d'un ciel mouvant, se dessine la silhouette de deux moulins à vent et d'une calme cité qui se reflète dans la rivière. La tour de l'église que l'on aperçoit a permis d'identifier la ville de Rhenen. Les tons gris vaporeux sont très proches de ceux de Jan Van Goyen.

Un paysage arcadien

Une sorte d'équilibre monumental, fondée sur la diagonale qui sépare le tableau, s'établit entre les figures et les effets de lumière dorée du paysage. Il s'agit là d'un moment éphémère, celui de l'aube ou du crépuscule, comme on le devine dans l'ombre qui envahit les visages. L'instant se teinte cependant d'une légère mélancolie. La douce harmonie de cette scène pastorale est aussi fragile que la mélodie qui lie invisiblement ces êtres. Ainsi y a-t-il dans ce paysage pourtant si familier une allusion à l'Arcadie, ici une Arcadie du Nord, si souvent rêvée par les peintres.

Le "Claude hollandais"

Cuyp ne s'est jamais rendu en Italie mais il a été fortement influencé par des peintres italianisants comme Jan Both. De ce courant lui vient le goût des compositions très construites et de la lumière dorée du premier plan. Sa lumière idéale, rivalisant avec celle de Claude Gellée (dit le Lorrain), baigne cependant des scènes typiquement nordiques. Cette synthèse originale le fit flatteusement surnommer le "Claude hollandais" au XVIIIe siècle, et sa charmante poésie pastorale inspira Marcel Proust :

"Cuyp, soleil déclinant dissous, dans l'air limpide
Qu'un vol de ramiers gris trouble comme de l'eau,
Moiteur d'or, nimbe au front d'un boeuf ou d'un bouleau,
Encens bleu des beaux jours fumant sur le coteau,
Ou marais de clarté stagnant dans le ciel vide
."

(Pastiches et Mélanges, 1919)

Bibliographie

- Le Siècle de Rembrandt : tableaux hollandais des collections publiques françaises, Editions de la réunion des musées nationaux, Paris, 1970, p. 48.

Cartel

  • Aelbrecht CUYP (Dordrecht, 1620 - Dordrecht, 1691)

    Paysage près de Rhenen : vaches au pâturage et berger jouant de la flûte

    A dater vers 1650/1655, au début de la période de maturité de l'artiste

  • H. : 1,70 m. ; L. : 2,29 m.

  • Collection de Louis XVI : acquis à Bruxelles, 1783

    INV. 1190

  • Peintures

    Aile Richelieu
    2e étage
    Hollande, milieu et deuxième moitié du XVIIe siècle
    Salle 34

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

signé : A. CUYP