Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Pendant de tempe

Œuvre Pendant de tempe

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art grec archaïque (du VIIe au VIe siècle av. J.-C.)

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Pendant de tempe

© 1999 RMN / Hervé Lewandowski

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Art grec archaïque (du VIIe au VIe siècle av. J.-C.)

Auteur(s) :
Marie-Bénédicte Astier

Par la richesse et l'originalité de son décor, ce pendentif en électrum témoigne de la prospérité économique de Rhodes et de la virtuosité technique des orfèvres de Grèce de l'Est au VIIe siècle av. J.-C., au confluent des civilisations grecque et orientale. Le répertoire décoratif ressort de l'époque orientalisante : des motifs végétaux sont associés à un bestiaire réel et fantastique, composé d'un lion, d'un aigle et de griffons. Les pendeloques sont ornées de têtes de style dédalique.

Rhodes, plaque tournante du commerce méditerranéen à l'époque orientalisante

L'orfèvrerie grecque connaît au VIIe siècle av. J.-C. une période d'épanouissement tant par la richesse des formes que par l'élégance du décor. Les centres de production sont situés désormais dans les îles, à Rhodes tout particulièrement. Ce pendentif provient de Camiros, la nécropole de Rhodes, dont les fouilles ont livré dans la seconde moitié du XIXe siècle une quantité abondante d'objets de luxe et d'orfèvrerie destinés à l'aristocratie locale. Il témoigne de la prospérité économique dont jouit cette grande île du sud-est de la mer Égée, dès le milieu du VIIe siècle av. J.-C. Située au coeur des échanges maritimes entre l'Orient et l'Occident, Rhodes forme avec Chypre l'un des principaux carrefours commerciaux par lequel transitent les productions, les savoir-faire et les thèmes décoratifs venus d'Orient. L'électrum utilisé pour réaliser ce bijou, alliage naturel d'or et d'argent qui sert à la même époque aux premiers monnayages lydiens et grecs, révèle la richesse des régions orientales du monde hellénique à l'époque orientalisante.

Un décor orientalisant

Le décor de ce bijou rivalise d'originalité et de richesse en mêlant les deux thèmes de prédilection de cette époque, les motifs végétaux et le bestiaire, celui-ci étant à la fois fantastique et réel. La composition est issue d'un thème égyptien au travers des représentations égéennes. Sur le plateau rectangulaire du pendentif, un lion chassant un aigle est entouré de rosettes et de protomés de griffons. Ce répertoire décoratif est typiquement orientalisant. Trois pendeloques sont suspendues au plateau : celle du centre en forme de fleur de chardon, les deux autres terminées par des glands en forme de grenade et ornées de têtes féminines janiformes dont le style, dit "dédalique", rappelle celui de La Dame d'Auxerre (Ma 3098). Le rapprochement avec cette dernière confirme la datation de cet objet vers 630-620 av. J.-C.

Les techniques d'orfèvrerie en Grèce de l'Est

Cet ornement, dont on ignore la fonction initiale (pendant de tempe, élément de ceinture ou de pectoral ?), témoigne de la virtuosité technique atteinte par les orfèvres de Grèce de l'est au VIIe siècle av. J.-C., au confluent des civilisations égyptienne, levantine et anatolienne. Les artisans rhodiens recourent avec une grande habileté à des techniques importées du Proche-Orient, comme le filigrane qui permet de créer en bordure de la plaque des motifs d'une extrême finesse. La granulation est également utilisée, afin d'indiquer les détails des ornements plastiques, sur la crinière du lion, le plumage de l'oiseau ou les chevelures des têtes dédaliques, en jouant des contrastes de clair-obscur et des effets de matière obtenus par les minuscules perles d'or.

Bibliographie

- COCHE DE LA FERTE Etienne, Les Bijoux Antiques, Paris, PUF, 1955, pp. 55-56, pl. 13.

- Greek art of the Aegean islands : an exhibition at the Metropolitan museum of art, catatalogue de l'exposition, Metropolitan museum of art, 1er novembre 1979-10 février 1980, (avec la collaboration du musée du Louvre) New York, 1979, pp. 156-157, n 106.

- LAFFINEUR Robert, L'Orfèvrerie rhodienne orientalisante, Athènes, École française d'Athènes ; Paris, diffusion de Boccard, 1978, coll. "Travaux et mémoires - École française d'Athènes, 21", 1978, p. 127 et p. 230, n 199, pl. 23 et pl. 3.

- Mer Égée, Grèce des îles, catalogue de l'exposition,  musée du Louvre, 26 avril-3 septembre, exposition organisée par l'Association française d'action artistique, Éditions de la Réunion des musées nationaux, Paris, 1979, pp. 149-150, n 89.

Cartel

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet