Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Persée et l'origine du corail

Œuvre Persée et l'origine du corail

Département des Arts graphiques : XVIIe siècle

Statuettes de bélier accroupi

© Photo RMN / Franck Raux

Arts graphiques
XVIIe siècle

Auteur(s) :
Chabod Christine

Cette très belle feuille, oeuvre tardive de Claude Gellée, dégage un charme unique ainsi qu'une exquise poésie due sans doute à la pointe de nostalgie qui l'enveloppe. Dès 1670, l'artiste vieillissant se plaît à raviver ses souvenirs de jeunesse, notamment ceux du séjour qu'il effectua à Naples entre 1616 et 1621. Cette vue des sites du golfe de Naples exprime toute la sensibilité de Claude qui, grâce à l'emploi d'une douce lumière argentée, transfigure ce paysage en une vision magique.

Une Métamorphose

Devant un chaos rocheux, Pégase est arrêté et Persée se dirige vers l'Amour. Au centre, sur un cap, des nymphes jouent. A gauche, bornée par un groupe d'arbres et de palmes, s'étend la mer de Naples, sur laquelle règne, étrange et paisible, une douce lumière. Cette scène reprend un passage, peu souvent illustré, du livre IV des Métamorphoses d'Ovide racontant l'invention du corail par Persée. Persée ayant tué et décapité Méduse, une des trois Gorgones, dont le regard pétrifiait ceux qui la dévisageaient, vit naître de son sang Pégase, le cheval blanc ailé. Monté sur Pégase et portant la tête de la Gorgone enfermée dans un sac, il survola une île où il aperçut Andromède enchaînée à une falaise et menacée par un monstre marin. Il tua le monstre, délivra Andromède et commença à se laver les mains pour les débarrasser du sang du monstre. Il posa la tête de Méduse au bord de l'eau, sur un lit d'algues. Son sang transforma celles-ci en une pierre rouge, le corail, et les naïades, saisies d'admiration, trempèrent d'autres algues dans le sang pour obtenir plus de corail.

Un mécène érudit

Grâce à une série de six dessins préparatoires (Bayonne, Musée Bonnat, Londres, British Museum, New-York, Metropolitan Museum of Art), dont celui du Louvre, nous pouvons suivre l'élaboration des figures et de la composition d'ensemble du tableau Persée et l'origine du corail (Grande-Bretagne, collection privée) auquel elles sont destinées. Ce tableau a été exécuté en 1674 pour le cardinal Camillo Massimi, qui possédait déjà dans ses collections un dessin de Nicolas Poussin illustrant ce même thème (Royal Library, Windsor Castle), et il est probable qu'il ait lui-même suggéré cette iconographie à Claude Gellée.

Clair de lune ou soleil levant ?

Ce très beau dessin permit à Claude Gellée d'explorer les possibilités de la scène en matière de couleur et de lumière. Dans cette composition, l'artiste déplace sa source de lumière vers le centre, sur l'horizon ; il indique ses rayons sur les vagues et esquisse très sommairement le groupe des naïades, créant une telle atmosphère que les auteurs s'interrogent sur le moment de la journée représenté. S'agit-il d'une scène nocturne éclairée par la lune ? Gellée n'exécuta presque jamais ce type de scène et, malheureusement, le tableau, où l'équilibre des couleurs et la clarté ont été considérablement altérés au cours des siècles, n'apporte pas de réponse. Il est cependant toutefois difficile de reconnaître la lumière du soleil même si l'inventaire après décès du cardinal Massimi en 1677 désigne le tableau comme un soleil levant.

Bibliographie

- DEMONTS Louis, Catalogue des dessins de Claude Gellée dit le Lorrain, cat. exp. Paris, musée du Louvre, 1923, notice 56.

- MEJANES Jean-François, Le Paysage en Europe du XVIe au XVIIIe siècle : XCVe exposition du Cabinet des dessins, catt. exp. Paris, musée du Louvre, 1990, notice 28.

- MEJANES Jean-François, Des mécènes par milliers : un siècle de dons par les Amis du Louvre, cat. exp. Paris, musée du Louvre, 1997, n 270.

- ROETHLISBERGER Marcel, Claude Lorrain : The drawings, Berkeley et Los Angeles, 1968, n 1065.

- RUSSELL Helen Diane, Claude Gellée dit Le Lorrain 1600-1682, cat. exp. Washington, National Gallery of Art, Paris, Grand Palais, 1982-1983, notice 70 p. 287-290.

Cartel

  • GELLEE Claude

    Statuettes de bélier accroupi

    Vers 4000 avant J.-C.

  • Stéatite

  • Acquisition 1987

    AO 29446, AO 29447, AO 29448, AO 29484, AO 29485

  • Arts graphiques

    Aile Richelieu
    Rez-de-chaussée
    Iran, Susiane et plateau iranien
    Salle 7
    Vitrine 4 : Tepe Sialk I à IV. Du Ve au début du IIIe millénaire avant J.-C. Iran du sud-est, région de Téhéran, Luristan, Tepe Giyan.

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

annoté en bas à gauche : Claudio fecit