Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Phyllis et Aristote

Œuvre Phyllis et Aristote

Département des Arts graphiques : XVIe siècle

Phyllis assise sur le dos d'Aristote qui marche à quatre pattes

Arts graphiques
XVIe siècle

Auteur(s) :
Grollemund Hélène

Ce dessin, daté de 1503, compte parmi les premiers témoignages fiables qui nous soient parvenus de la main de Baldung. Il a probablement été exécuté au moment où l'artiste, se rendant à Nuremberg, entra dans l'atelier de Dürer. Le thème du philosophe, réduit en esclavage par la femme, est au Moyen Age prétexte à fabliaux, représenté dans des miniatures et des ivoires. L'intérêt de ce dessin réside dans le réalisme savoureux des notations, la franchise et la largeur d'exécution du paysage.

Séduction contre intellect

La scène satirique, située dans un paysage aux prétentions réalistes, représente Phyllis, la belle courtisane vêtue à la mode de l'époque, montant en amazone sur le dos du philosophe accablé à quatre pattes, tenu la bride haute sous la menace souveraine d'un fouet. À gauche, se dressent les murs crénelés et les tours d'un burg allemand. Le sujet de la fable Phyllis et Aristote trouve son origine au XIIIe siècle dans l'oeuvre du clerc Jacques de Vitry. Les pays rhénans l'adoptèrent, comme en témoigne une comédie du XVe siècle, Ain Spil von Maister Aristotiles, dont l'origine se situe entre le Rhin supérieur et la Bavière. Très prisé au XVIe siècle, il illustre l'emprise de la séduction féminine sur l'intellect masculin. La conception de Baldung se rattache à cette tradition, traduisant son goût pour le persiflage et le burlesque qui apparaît assez clairement dans ce dessin.

Une main déjà sûre

D'une conception claire, l'attention est portée sur les personnages que l'artiste campe avec délectation. Baldung use d'une plume sûre, mesurée, très proche du style graphique du Dürer des années 1494-1500, en allongeant et assouplissant néanmoins le rythme déjà ondulant de ses traits. Il assure les contours, répartit "en couronne" le creux des plis de la jupe de Phyllis, puis dispose par zone des hachures parallèles pour donner du volume. Un autre dessin du premier style de Baldung, la Sainte Catherine dans un paysage vers 1504-1506 (Bâle, Kupferstichkabinett), adopte une composition rythmée de façon similaire : un groupe ou une figure centrale, une trouée donnant sur une forteresse à gauche et, derrière un groupe d'arbres à droite, un horizon aux éléments prestement calligraphiés tels qu'ils apparaissent dans plusieurs dessins et gravures de cette époque chez Baldung.

Nuremberg et Dürer

Ce dessin occupe une place importante dans le corpus dessiné de Baldung. Bien qu'il ne soit pas signé, il demeure, avec deux autres dessins, le Lansquenet et la Mort de Modène (Galleria Estense) et la Vierge à l'Enfant sur un croissant de lune de la collection Schilling de Londres, l'un des premiers témoignages certains de la main de Baldung qui nous soit parvenu. Daté de 1503, il a pu être exécuté avant que l'artiste n'entre dans l'atelier de Dürer la même année, mais son style montre que Baldung devait connaître l'oeuvre dessinée du maître de Nuremberg. Toutefois, sa personnalité se décèle déjà dans la construction de la figure féminine, opulente et sensuelle, et dans le jeu des hachures. Dix ans plus tard, libéré de l'influence de Dürer, Baldung reprendra ce thème dans un bois gravé : il s'y représentera, assistant directement à la scène qu'il observe, faisant preuve d'une vision très personnelle et sarcastique.

Bibliographie

- CALVET Arlette, Le XVIe Siècle européen, dessins du Louvre, cat. exp. Paris, musée du Louvre, Éditions de la Réunion des musées nationaux, 1965, notice 53.

- SÖDING Ulrich, "Hans Baldung Grien in Freiburg : Themenwahl und Stilentwicklung", cat. exp. Hans Baldung Grien in Freiburg, Fribourg-en-Brisgau, Augustinermuseum, 2000-2001, pp. 67-68.

- STARCKY Emmanuel, Dessins de Dürer et de la Renaissance germanique dans les collections publiques parisiennes, LXXXXVIIIe exposition du Cabinet des dessins, cat. exp. Paris, musée du Louvre, Éditions de la Réunion des musées nationaux, 1991-1992, notice 126.

- VIATTE Françoise, Il Paesaggio nel Disegno del Cinquecento Europeo, cat. exp. Rome, Villa Médicis, Académie de France à Rome, 1972-1973, notice 21.

Cartel

  • BALDUNG Hans

    Phyllis assise sur le dos d'Aristote qui marche à quatre pattes

    en 1503

  • 3918865

  • Arts graphiques

    Pour des raisons de conservation, les œuvres de ce département ne sont pas exposées en permanence.

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

En bas au centre, la date à la plume, encre noire, sur une souche d'arbre : 1503