Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Pierre Séguier, chancelier de France (1588-1672)

Œuvre Pierre Séguier, chancelier de France (1588-1672)

Département des Peintures : Peinture française

Pierre Séguier, chancelier de France (1588 - 1672).

© 1996 RMN / Hervé Lewandowski

Peintures
Peinture française

Auteur(s) :
Guillaume Kazerouni

Pierre Séguier, chancelier de France, fut le principal protecteur de Le Brun pendant sa jeunesse et lui permit en particulier de séjourner en Italie.

L'histoire mouvementée d'un chef-d'oeuvre

Le portrait du chancelier Séguier fait partie de ces icônes de l'art français dont la présence au musée paraît aller de soi. Toutefois, l'oeuvre n'a rejoint les collections nationales qu'en 1942 après de nombreuses péripéties. Curieusement ignoré par les contemporains de Charles Le Brun, sauf de son biographe Nivelon qui y fait une brève allusion, le tableau est mentionné pour la première fois en 1764 comme appartenant au duc d'Estissac, descendant du chancelier, au château du même nom. À la Révolution, le tableau est saisi avec les biens du duc d'Estissac et transporté non loin, à Troyes, où il orne le salon de l'hôtel de Ville. Réclamée et récupérée par la famille sous le Premier Empire, l'oeuvre demeure alors cachée chez les descendants jusqu'à son acquisition par le musée en 1942, après la mort de la baronne de la Chevrelière, née Séguier.

Portrait d'un grand mécène

Pierre Séguier (1588-1672), chancelier de France, deuxième personnage de l'État, est l'un des plus grands mécènes, collectionneurs et lettrés de son temps. Habitant dans une somptueuse demeure bâtie par Louis Le Vau sur l'île Saint-Louis et décorée par Simon Vouet et son atelier, il sera également le premier protecteur du jeune Le Brun. Il envoie ce dernier à Rome et l'aide à s'émanciper de l'atelier de Vouet. Le Brun fait son portrait quelques années après son retour d'Italie. Il présente le chancelier à cheval, entouré de huit pages, dans une mise en scène théâtrale dont le rythme lent et harmonieux et les jeux des jambes rappellent ceux d'un ballet. De dimension monumentale, ce portrait équestre montre non pas un guerrier ou un héros vainqueur, mais le faste et la grandeur d'un homme d'État éclairé. La destination de ce portrait équestre demeure mystérieuse. Il faisait peut-être suite aux effigies officielles qui devaient orner la Chancellerie. Cependant, il est également possible qu'il s'agisse d'une commande privée, ce qui expliquerait le maintien du tableau chez les descendants de Séguier.

Charles Le Brun

Le Brun est l'une des figures majeures des arts durant toute la seconde moitié du XVIIe siècle. C'est lui qui dirigera la plupart des chantiers royaux, exécutant des dessins pour les grands décors, la sculpture et les arts décoratifs. Il donne ici toute la mesure de son talent et de son savoir-faire dans l'art du portrait et de la mise en scène. En effet, en dehors de ses grandes compositions historiques, Le Brun fut également un grand portraitiste. Le Louvre conserve ainsi de lui les portraits de Charles-Alphonse Dufresnoy et de Louis Testelin.

Cartel

  • Charles LE BRUN (Paris, 1619 - Paris, 1690)

    Pierre Séguier, chancelier de France (1588 - 1672).

    Vers 1655 - 1661

  • H. : 2,95 m. ; L. : 3,57 m.

  • Acquis des descendants du modèle, avec le concours de la Sociétédes Amis du Louvre, 1942

    R.F. 1942-3

  • Peintures

    Aile Sully
    2e étage
    Le Sueur
    Salle 24

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet