Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Plaque du roi Asarhaddon et de la reine mère Naqi'a

Œuvre Plaque du roi Asarhaddon et de la reine mère Naqi'a

Département des Antiquités orientales : Mésopotamie

Relief de bronze commémorant la restauration de Babylone par Asarhaddon, roi d'Assyrie

© 2005 RMN / Franck Raux

Antiquités orientales
Mésopotamie

Auteur(s) :
Patricia Kalensky

Ce relief appartenait à un monument érigé probablement à Babylone. Le roi Asarhaddon y est représenté, suivi de sa mère, la reine Naqi'a, femme de Sennacherib. Le texte commémore le retour de la statue du dieu Ea dans le temple de son fils Marduk, le grand dieu de Babylone. Sennacherib avait brûlé et rasé Babylone. Dès la première année de son règne, son fils Asarhaddon reconstruisit la ville sainte, sous l'influence de la reine mère qui souhaitait voir restaurer sa ville natale.

Un élément de revêtement décoratif

Ce relief de métal était à l'origine recouvert d'une feuille d'or, dont certaines traces sont toujours visibles. De telles plaques de bronze étaient souvent utilisées en revêtement décoratif mais l'épaisseur de celle-ci la distingue des revêtements plus minces qui recouvraient les portes des palais assyriens de Balawat ou de Khorsabad. Ce fragment devait plutôt décorer la base d'un autel ou d'un trône ; la teneur de l'inscription qui couvre entièrement le relief laisse supposer une localisation dans le temple de Marduk à Babylone.

Une représentation royale

L'image est fragmentaire mais le texte de l'inscription permet d'identifier de façon certaine le roi Asarhaddon et sa mère, la reine Naqi'a, tous deux représentés dans une scène cultuelle, participant peut-être à un défilé. Le roi, barbu, porte la tiare tronconique des souverains assyriens. La reine est coiffée d'une sorte de couronne crénelée, comme celle que porte l'épouse du roi Assurbanipal sur le relief dit du "Banquet sous la treille" à Ninive, relief conservé au British Museum à Londres. Asarhaddon tient un bâton ou une arme dans la main gauche, sans doute un insigne de pouvoir, tandis que Naqi'a possède un miroir. Tous deux font de la main droite le même geste rituel en portant à leur nez ce qui semble être un bouton de fleur ou un bâtonnet, en signe de prière ou d'humilité devant des divinités irritées qu'il fallait apaiser, si l'on se réfère au contexte historique.

Un important témoignage historique

Les femmes sont assez peu représentées dans l'art assyrien et semblent avoir eu guère d'influence dans la vie publique. Certaines figures emblématiques féminines font néanmoins exception, ce relief en est l'exemple. Naqi'a, femme du roi Sennacherib (704-681 av. J.-C.) réussit à imposer son fils Asarhaddon comme successeur du roi assyrien, alors qu'il n'est pas l'aîné des héritiers. Ce choix entraîne vraisemblablement l'assassinat de Sennacherib ainsi qu'une courte guerre civile qui marque le début du règne de Asarhaddon. Sennacherib, las des révoltes fomentées par les Chaldéens, avait ordonné la destruction de la cité sainte. Dès la première année de son règne, Asarhaddon entreprend la reconstruction de la cité, plus magnifique que jamais. Le relief commémore la restauration de Babylone, ainsi que le retour des divinités exilées par Sennacherib. Le texte célèbre le retour de la statue du dieu Ea, dans le temple de son fils Marduk.
La reine-mère, d'origine babylonienne et souhaitant voir restaurer sa ville natale, a probablement induit ce changement de politique. Naqi'a a conservé un pouvoir non négligeable tout au long du règne de son fils et a sans doute favorisé l'accession au pouvoir de son petit-fils Assurbanipal, au détriment de son frère jumeau, à la mort de Asarhaddon. Elle a fort certainement inspiré aux auteurs classiques grecs la légende de Sémiramis.

Cartel

  • Relief de bronze commémorant la restauration de Babylone par Asarhaddon, roi d'Assyrie

    681 - 669 avant J.-C.

    Babylone (?)

  • Bronze, anciennement plaqué d'or

    H. : 33 cm. ; L. : 31 cm. ; Pr. : 6,50 cm.

  • Acquisition 1954 , 1954

    AO 20185

  • Antiquités orientales

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet