Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Plaque : Vierge douloureuse

Plaque : Vierge douloureuse

© 2010 RMN / Jean-Gilles Berizzi

Objets d'art
XVIIe siècle

Auteur(s) :
Sophie Baratte

Ce grand médaillon ovale a pour pendant un Ecce Homo conservé au Walters Art Museum de Baltimore. Objet de dévotion, dans la tradition de la fin du Moyen Âge, il montre un encadrement d'esprit Renaissance. C'est un chef-d'oeuvre du plus grand émailleur de Limoges au début du XVIe siècle, nommé d'après un triptyque conservé au Victoria and Albert Museum de Londres.

Une Vierge en pleurs

La Vierge est enveloppée dans un grand manteau bleu bordé d'un galon qui portait une inscription en or, elle porte un voile blanc sur la tête dont un pan coupe le corsage noir orné de gouttelettes d'émail translucide posées sur de petits paillons d'argent. Elle joint ses longues mains fines dans une attitude de prière. Son visage amaigri montre des yeux rougis par les larmes dont certaines sont visibles. Un halo de rayons d'or cerne la figure sur le fond bleu. On voit un double encadrement cerné de lignes blanches, le premier porte les traces en or d'une prière à la Vierge ; le second montre une succession d'amour portant des cornes d'abondance remplies de feuillages et de fruits. Au revers, le contre-émail est bleu sombre.

Les débuts de l'émail peint

Les émailleurs des débuts de l'émail peint à Limoges à la fin du XVe siècle sont anonymes, à l'exception de Nardon Penicaud. Un triptyque conservé à Londres montre des liens étroits entre la cour royale qui séjournait sur les bords de la Loire et l'émailleur. Celui-ci maîtrise parfaitement la technique de l'émail peint qu'il utilise au profit d'un art qui prouve des liens avec les peintres de la cour, comme Jean Bourdichon et ses Grandes Heures d'Anne de Bretagne. Les personnages historiques qui ornent les volets de triptyques permettent de dater précisément son œuvre vers 1500.
Cette plaque n'est connue que depuis son apparition dans une exposition à New York en 1927 alors que son pendant, l'Ecce Homo, a apparu dans une vente parisienne en 1903. Leur histoire antérieure est inconnue.

Une légère dégradation

Les émaux sont placés sur une couche blanche qui donne une certaine luminosité aux couleurs. Le dessin est indiqué par des lignes sombres tracées sur le blanc et recouvertes par les émaux colorés. Certains, comme le bleu, présentent des phénomènes de dégradation à cause de leur forte teneur en potassium.

Cartel

  • Maître du triptyque de Louis XII

    Plaque : Vierge douloureuse

    Vers 1500

    Limoges

  • Émail peint sur cuivre

    H. : 30 cm. ; L. : 21 cm.

  • Acquis en 1989

    OA 11170

  • Objets d'art

    Aile Richelieu
    1er étage
    Louis XII
    Salle 11
    Vitrine 1

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet