Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Plaques : Centaure et Guerrier combattant un dragon

Plaque : Centaure

© Musée du Louvre, dist. RMN / Thierry Ollivier

Objets d'art
Moyen Age

Auteur(s) :
Muriel Barbier

Les deux plaques du Louvre représentent la première un centaure et la seconde un guerrier combattant un dragon. Elles appartiennent à un ensemble de douze plaques aujourd'hui connues provenant d'une croix, d'un retable ou d'un antependium. Ces plaques sont réalisées en émail champlevé sur cuivre et témoignent de l'essor de cette technique dans la région de la Meuse autour du mécénat de l'abbé Wibald de Stavelot (1130-1158).

Une iconographie complexe

Les plaques, bordées d'un grènetis et perforées de douze trous de fixation, présentent des personnages qui, pris isolément, semblent inspirés de thèmes profanes. Les plaques du Louvre sont ornées l'une d'un homme armé d'une épée et d'un bouclier combattant un dragon, qui pourrait être l'allégorie du triomphe du bien sur le mal, l'autre d'un centaure archer accompagné d'un chien que l'on peut interpréter comme la dernière figure du Zodiaque ou la personnification de l'hérésie et du mal. On remarque sur les plaques l'alliance de personnages tirés des deux testaments et du bestiaire fantastique. Il pourrait s'agir de représentations allégoriques des Vices et des Vertus, l'énigme demeure.

Le mécénat de l'abbé Wibald de Stavelot

Les deux plaques du Louvre se rapprochent de trois autres conservées au Victoria and Albert Museum de Londres. Toutes cinq sont attribuées à des ateliers mosans dans la lignée des oeuvres effectuées sous le mécénat de l'abbé Wibald de Stavelot (1130-1158). Douze autres plaques conservées proviennent de la même oeuvre malheureusement non identifiée. Wibald de Stavelot a joué un rôle majeur dans la région mosane au XIIe siècle en commandant d'importantes oeuvres d'orfèvrerie ornées d'émaux champlevés sur cuivre. L'ensemble des plaques du Louvre, du Victoria and Albert Museum et du British Museum de Londres est emblématique de la vigueur du foyer mosan au XIIe siècle. En outre, la présence de teintes rares dans l'émaillerie de cette région, comme le brun, la vivacité des animaux, réels ou non, ainsi que la souplesse des mouvements donnent à ces plaques une grande originalité.

Bibliographie

Gauthier Marie-Madeleine, Émaux du Moyen ge occidental, Fribourg, 1972, pp. 132-133 et p. 349.

Stratford N., Catalog of Medieval Enamels in the British Museum, volume II, Northern Romanesque Enamel, Londres, 1993.

Cartel

  • Vallée de la Meuse (vers 1160 - 1170)

    Plaque : Centaure

  • Email champlevé sur cuivre doré

  • Ancienne collection Magniac ; don V. Martin le Roy, 1914

    OA 8097

  • Objets d'art

    Aile Richelieu
    1er étage
    Suger
    Salle 2
    Vitrine 7

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet