Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Plaquette : masque du démon Humbaba

Œuvre Plaquette : masque du démon Humbaba

Département des Antiquités orientales : Iran

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Plaquette : masque du démon Humbaba

© 2005 RMN / Franck Raux

Antiquités orientales
Iran

Auteur(s) :
Nancie Herbin

Cette plaquette de terre cuite représente le démon Humbaba, le gardien de la forêt de Cèdres qui fut décapité par Enkidu et Gilgamesh selon l'épopée de ce dernier. Ce personnage aux traits épais et à l'expression grimaçante, voire menaçante, est ici représenté de façon plutôt débonnaire. Plusieurs plaquettes ou figurines de terre cuite datant du début du IIe millénaire ont été retrouvées dans différents sites de Mésopotamie et d'Élam.

Humbaba, le démon qui porte bonheur

Cette plaquette en terre cuite représente une tête masculine figurée en faible relief. Il s'agit d'un personnage faisant partie de la mythologie mésopotamienne, le démon Humbaba. Humbaba, dont "la bouche était le feu et l'haleine la mort", est, parmi les héros de l'épopée de Gilgamesh, celui qui, envoyé par le dieu Enlil afin de garder la forêt de Cèdres est décapité par Gilgamesh et Enkidu. Son image avait une fonction de porte-bonheur. D'autres démons à l'aspect effrayant comme Pazuzu, ont aussi des vertus protectrices et sont représentés sous forme d'amulettes (voir notamment AO 9497) ou de petite figurine (AO 26056).

Un démon grimaçant en Mésopotamie devenu débonnaire en Élam

Dans la tradition mésopotamienne Humbaba est représenté sous la forme d'un personnage grimaçant et menaçant, au visage grossier. Lorsqu'il est figuré entièrement, il est nu, les jambes arquées, avec parfois une ceinture autour de la taille, le bras droit levé en signe d'agressivité. La plupart du temps, son visage est formé par des circonvolutions intestinales formant une série de bourrelets qui entourent les yeux, le nez et la bouche. Le nez est comme écrasé, les lèvres sont épaisses, et les yeux sont en forme d'amande. Il a les cheveux courts et une frange épaisse. Cependant sur cet objet, ce mauvais génie à un air plus jovial que terrifiant. Cela vient peut-être du fait qu'il a été créé en Élam et non en Mésopotamie.

Une tradition plutôt populaire

Cet objet fait partie de toute une série de figurines et de plaquettes de terre cuite figurant le même genre de personnage et datant pour la plupart du début de IIe millénaire. Plusieurs sites mésopotamiens ou iraniens ont fourni des représentations identiques. Cette représentation d'Humbaba relève d'un art plutôt populaire et savoureux qui contraste avec certaines pièces luxueuses destinées à une clientèle beaucoup plus exigeante.

Bibliographie

- AMIET Pierre, Élam, Auvers-sur-Oise, Archée éditeur, 1966, p.268, pp.285-286; fig. 229.

- Borne interactive du département des Antiquités orientales.

- SPYCKET Agnès, Les Figurines de Suse, vol.1 : Les Figurines humaines IVe-IIe millénaire av. J.-C., Gabalda, Paris, 1992, p.142, pl.101. (Mémoires de la Délégation archéologique en Iran, tome 52, Mission de Susiane, Ville royale de Suse VI).

Cartel

  • Plaquette : masque du démon Humbaba

  • Terre cuite

    H. : 5,70 cm. ; L. : 4,10 cm.

  • Fouilles R. de Mecquenem 1927

    Sb 6567

  • Antiquités orientales

    Aile Sully
    Rez-de-chaussée
    Iran, la Susiane à l'époque médio-élamite
    Salle 10
    Vitrine 9 : Suse. Figurines de terre cuite (2340 - 1500 avant J.-C.)

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet