Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Plat aux armes des Pucci de Florence

Œuvre Plat aux armes des Pucci de Florence

Département des Objets d'art : Renaissance

Plat aux armes de Piero Maria Pucci de Florence : La Décadence de Rome,

© 2010 RMN / Jean-Gilles Berizzi

Objets d'art
Renaissance

Auteur(s) :
Brigitte Ducrot

Les collections du Louvre comprennent plusieurs plats de la Renaissance ayant fait partie de luxueux services armoriés et historiés dont on attribue habituellement l'origine à Urbino. Ce plat fait partie des trente-sept pièces portant les armoiries des Pucci qui furent peintes par Francesco Xanto Avelli, l'un des grands artistes des ateliers d'Urbino, en 1532-1533. Le décor a istoriato illustre un sonnet de Pétrarque inscrit au revers du plat.

Un commanditaire toujours inconnu

Ce célèbre plat fait partie d'un important service réalisé à Urbino en 1532-1533. Les trente-sept pièces aujourd'hui conservées sont réparties entre différents musées étrangers (Cambridge, Londres, Saint-Pétersbourg, Washington). Elles portent toutes le blason où figure une tête de maure ceinte d'un bandeau. Ces armes, identifiées comme celles de la grande famille florentine des Pucci, sont surmontées d'une sorte de baldaquin, ou gonfalon, très ancien emblème de l'Église. Le nom du commanditaire de ce service fait aujourd'hui l'objet de discussions : la destination à Piero Maria Pucci, dignitaire de la cour pontificale de Léon X et Clément VII, ne faisant plus l'unanimité.

Un artiste célèbre

Ce plat porte au revers une signature de Francesco Xanto Avelli da Rovigo (actif 1530-1542), un des grands artistes d'Urbino, alors sous la protection de Francesco Maria della Rovere, et des plus prolifiques de l'art céramique de la Renaissance italienne. Sa culture se fait sentir dans le choix des représentations par une métaphore d'un événement historique contemporain inspirée ici d'un sonnet de Pétrarque. Remarquons combien les majoliques sont le reflet de la culture humaniste de l'époque. Les thèmes puisent dans la Bible, la mythologie, la littérature ou l'histoire contemporaine. Cette Malédiction de Rome (?), lue comme une dénonciation de la décadence de la cour papale romaine, est une iconographie particulièrement complexe. La composition est faite à partir d'emprunts aux oeuvres gravées de grands artistes contemporains (Raphaël pour la figure centrale, J. Romain, Raimondi). Cet assemblage de plusieurs modèles est considéré, par les spécialistes, comme une caractéristique de la manière de composer d'Avelli.

Urbino et Gubbio

Le décor a istoriato assure la célébrité de la majolique italienne dans toute l'Europe. Il est traité ici par le peintre avec des tonalités fortes de couleurs de grand feu composées d'oranges, de bleus et de verts. Ce décor est rehaussé d'un lustre posé en petit feu (ou feu de moufle) qui n'est pas réalisé à Urbino avant la fin des années 1530. Ce plat a donc pu être transporté à Gubbio. La réputation du centre est telle que des pièces provenant d'autres centres de production italiens y sont alors acheminées pour y recevoir ce reflet métallique.

Bibliographie

Giacomotti Jeanne, Catalogue des majoliques des musées nationaux : musées du Louvre et de Cluny, Musée national de céramique à Sèvres, Musée Adrien-Dubouché à Limoges, Paris, Éditions de la Réunion des musées nationaux, 1974, p. 263-264, n 849.

Louvre. Guide du visiteur. Les Objets d'art. Moyen-Age et Renaissance, Paris, Editions de la Réunion des Musées nationaux, 1994, p. 110.

Cartel

  • Francesco XANTO AVELLI

    Plat aux armes de Piero Maria Pucci de Florence : La Décadence de Rome,

    1532

    Urbino

  • Faïence

  • Legs baronne Salomon de Rothschild, 1922

    inspirée d'une gravure de Marco Dente d'après Raphaël

    OA 7588

  • Objets d'art

    Aile Richelieu
    1er étage
    Galerie des Chasses de Maximilien
    Salle 19

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

Inscription en bleu au revers du sonnet CVIII de Pétrarque: MDXXXII Framima dal Ciel su le tue trccie prova/ malvagia che dal fiume, e da le glia (n) de / p(er) laltrui impriveriSignature du peintre