Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Plat à la ronde de poissons

Œuvre Plat à la ronde de poissons

Département des Arts de l'Islam : 1250-1500 : Le morcellement régional

Plat à la ronde de poissons

© 2010 Musée du Louvre / Hughes Dubois

Arts de l'Islam
1250-1500 : Le morcellement régional

La monumentalité et la préciosité de ce plat conduisent à penser qu’il s’agissait d’une pièce d’apparat. Des vœux de vie éternelle sont adressés à son possesseur par l’inscription en arabe et par le thème de la ronde de poissons, évoquant la source de vie.

Ce plat se distingue par un décor précieux où domine l’or. Le décor est organisé de façon concentrique et présente un motif simulant une inscription, un cercle de pétales de lotus stylisés puis une inscription en arabe. L’ensemble met en valeur, au centre du plat, une ronde de poissons sur fond de rinceaux végétaux. Apparaissent en léger relief le poisson central, de fines côtes dans la zone concave et les médaillons des quatre rosettes de l’aile du plat. La monumentalité du plat et la préciosité de son décor conduisent à penser qu’il s’agissait d’une pièce d’apparat. On l’associe à une production caractéristique de la période des Mongols ilkhanides. La couleur vert du fond de ce plat, inspirée par les céladons chinois, reste cependant marginale au sein de cette production, qui privilégie les fonds bleu lapis-lazuli. La palette colorée des motifs est quant à elle réduite au rouge, au noir, parfois au blanc, mais fait un large emploi de rehauts d’or à la feuille.

Le traitement en relief de certains motifs et la couleur verte illustrent l’influence de la céramique chinoise, et plus particulièrement celle de la production de céladons, sur la céramique iranienne. En effet, les céladons chinois sont  appréciés dans le monde islamique dès la fin du 12e siècle, tant au Proche-Orient qu’en Iran, et les potiers tentent alors d’en imiter l’aspect.

Le thème de la ronde de poissons a été interprété à la lumière des œuvres littéraires comme une évocation de la source de vie, traduisant ainsi des vœux de vie éternelle au possesseur. Message en parfaite adéquation avec l’inscription en arabe du plat : « Gloire perpétuelle, prospérité croissante, victoire triomphante, jugement pénétrant, zèle ascendant, renommée durable, puissance, succès, vie éternelle à son propriétaire ».

Bibliographie

. Miroudot D., « Plat à la ronde de poissons », in Les Arts de l’Islam au musée du Louvre, Makariou S. (dir.), Paris, 2012, p. 279-280. (à paraître en septembre 2012).
. Komaroff L. et Carboni S. (dir.), The legacy of Genghis Khan : Courtly Art and Culture in Western Asia, 1256-1353, Cat. exp., New York, The Metropolitan Museum of Art, 2002-2003, fig. 239. p. 200, 271. n° 130.
. Bernus-Taylor M. (dir.), Arabesques et jardins de paradis : collections françaises d'art islamique, Cat. exp., Paris, musée du Louvre, 1989 - 1990,  p. 114, n° 87.

Cartel

  • Plat à la ronde de poissons

    fin du 13e - début du 14e siècle

    Iran

  • Céramique siliceuse, décor moulé, peint et doré sur glaçure opacifiée colorée

    H. 7,3 cm ; D. ouverture 35,3 cm

  • Achat, 1911

    OA 6456

  • Arts de l'Islam

    Aile Denon

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet