Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Poids en forme d'osselet

Poids en forme d'osselet

© 2002 Musée du Louvre / Etienne Revault

Antiquités orientales
Iran

Auteur(s) :
Catherine Giraudon

L'osselet a été découvert en février 1901 par Jacques de Morgan, au cours des fouilles de l'acropole de Suse. Il s'agit de l'un des plus grands bronzes grecs inscrits conservés au Louvre, dédié à Apollon dans le sanctuaire oraculaire de Didymes par deux citoyens de Milet au troisième quart du VIe siècle av. J.-C. Par sa présence à Suse, il illustre un épisode important de l'histoire grecque antique relaté par Hérodote.

Un osselet grec à Suse

Les citées d'Ionie s'étaient soulevées en 499 av. J.-C. contre la domination perse à l'instigation de Milet, et les représailles furent sanglantes. En 494 av. J.-C., l'armée de Darius détruisit Milet et pilla, selon l'usage antique, le sanctuaire qui se trouvait dans la dépendance de la cité, emportant à Suse les ex-voto les plus précieux. Parmi les oeuvres qui furent ainsi déplacées, l'osselet demeura dans la capitale perse. Les Achéménides continuèrent la tradition des souverains antérieurs de Suse : exposer sur l'acropole les monuments précieux pris en butin sur les peuples conquis.
L'ex-voto de Didymes fut gardé par les Perses parce que c'était un objet précieux, symbolique, et probablement parce qu'il était identifié comme un poids-étalon de 6 645 statères milésiens (environ 93 kg), dont la forme était connue en Orient. Il se peut qu'il ait été utilisé à Suse pour sa fonction pondérale. Il fut en effet trouvé à proximité immédiate d'un poids de bronze perse en forme de lion (Sb 2718), d'une valeur étalon de 4 talents perses (environ 120 kg), muni également d'une poignée de préhension, dans la tradition des poids assyriens antérieurs retrouvés à Nimrud et à Khorsabad.

La fonction de l'osselet

La fonction première du bronze de Suse peut être déduite de la présence de la poignée verticale qui le rapproche d'exemplaires de même type quoique de dimensions plus modestes : deux osselets inscrits trouvés dans le sanctuaire de Zeus à Olympie sont sans conteste des poids. La poignée verticale présente des traces d'un usage répété et la preuve qu'elle servait au levage de l'osselet. Le coût élevé de l'osselet et la virtuosité de son exécution expliquent qu'il ait été sorti de son contexte d'usage et ait changé de statut pour devenir un ex-voto déposé dans le sanctuaire d'une divinité.
La partie supérieure de l'osselet présente une dédicace qui se développe sur cinq lignes autour de la poignée. Le ciseau a entamé le métal à froid, c'est-à-dire postérieurement à la coulée : "Ces beaux objets, produits de la dîme prélevée sur la récolte, Aristolochos et Thrason les ont consacrés à Apollon. Pasiklès, fils de Kydimeneus, les a coulés."

Le chef-d'oeuvre d'un artiste oublié

Pasiklès n'est connu que par la mention de son nom sur l'osselet. La maîtrise dont il a fait preuve pour couler un bronze aussi imposant, pour contrôler le refroidissement progressif d'une telle masse de métal en fusion et pour obtenir un poids qui respecte le système pondéral milésien, le range pourtant parmi les artistes de l'époque archaïque. Pasiklès a procédé selon la technique de fonte pleine à la cire perdue. La prouesse technique la plus remarquable tient sans doute au calcul, avec des moyens empiriques, de la quantité de cire requise pour obtenir un poids en métal légèrement supérieur au poids escompté, et pouvoir revenir, lors du travail de reprise à froid, à la valeur pondérale souhaitée, par enlèvement de matière sous l'osselet et sur sa face arrière, ainsi que par polissage.

Bibliographie

- ANDRE-SALVINI Béatrice, DESCAMPS-LEQUIME Sophie, "Remarks on the Greek (Ionian) bronze knucklebone from Susa", in The First International Conference on the Ancient Cultural Relations between Iran an West Asia, 16-18 août 2003, Téhéran, 2004.

- ANDRE-SALVINI Béatrice, DESCAMPS-LEQUIME Sophie, L'osselet de Suse : une prise de guerre antique, Actualité du département des Antiquités grecques, étrusques et romaines n 10 du 12 fév. au 30 juin 2003.

- HAUSSOULIER Bernard, "Offrande à Apollon Didyméen", in Mission de la Délégation en Perse, VII, E. Bertrand, 1905, pp. 156-162.

Cartel

  • Poids en forme d'osselet

    Epoque achéménideRègne de Darius Ier (522 - 486 avant J.-C.)

    Suse, Acropole

  • Bronze

  • Fouilles J. de Morgan, 1901 , 1901

    Sb 2719

  • Antiquités orientales

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet