Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Pointe de lance

Œuvre Pointe de lance

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Origines de l'art grec, Age du Bronze et style géométrique (de 3200 av. J.-C. à 720 av. J.-C.)

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Pointe de lance

© Musée du Louvre/C. Larrieu

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Origines de l'art grec, Age du Bronze et style géométrique (de 3200 av. J.-C. à 720 av. J.-C.)

Auteur(s) :
Marie-Bénédicte Astier

Cette pointe de lance en forme de feuille est caractéristique de la production cycladique du IIIe millénaire avant notre ère. Elle s'adaptait sur une hampe en bois grâce aux orifices prévus à cet effet dans la partie inférieure. L'objet, fabriqué vers 2700-2300 av. J.-C., aurait été trouvé dans une sépulture sur l'île d'Amorgos. Il procède peut-être de prototypes néolithiques, dotés également d'une nervure centrale en léger relief.

Une pièce d'armement

Cette pointe de lance en bronze est entrée dans les collections du Louvre lors de la donation Delamarre, en 1903, et proviendrait d'une tombe mise au jour sur l'île d'Amorgos, dans l'archipel des Cyclades. L'objet affecte la forme d'une feuille, parcourue dans sa longueur par une nervure centrale en léger relief. Il s'adaptait sur une hampe en bois, aujourd'hui disparue, grâce aux deux orifices pratiqués dans la partie inférieure de la soie. Le métal a été coulé puis travaillé par martelage.

Une production cycladique du IIIe millénaire avant J.-C.

La forme de l'objet dérive sans doute de quelque prototype néolithique, également pourvu d'une arête médiane. Elle est caractéristique de la production cycladique du IIIe millénaire av. J.-C. Cette pointe de lance est comparable à une variante du type, découverte à Chypre, qui a été produite jusqu'à la fin du IIIe millénaire avant notre ère. Dans le groupe chypriote, la soie est en forme de queue de rat. Le type de lance représenté par l'exemplaire du Louvre pourrait donc être considéré comme l'un des plus anciens témoignages des contacts entre le monde égéen et la région est de la Méditerranée. Ce type d'arme, qui est attesté dans plusieurs îles des Cyclades, a parfois été confondu avec certaines dagues ou lames de poignards contemporaines, dont la forme foliacée ou triangulaire est, il est vrai, sensiblement identique.

L'essor de la métallurgie dans les Cyclades

L'objet a été fabriqué entre 2700 et 2300 av. J.-C., à un moment de l'Âge du Bronze où les artisans ont accompli des progrès considérables dans le travail du métal et où la métallurgie est en plein essor. Les métaux les plus souvent utilisés étaient probablement le cuivre et l'argent, auxquels étaient adjoints parfois le plomb, l'étain et l'or (qui étaient sans doute importés). La métallurgie du bronze était une activité présente dans les Cyclades, et consistait le plus souvent en la réalisation d'objets quotidiens (couteaux, forets, ciseaux, pinces, aiguilles) et d'armes (lances, poignards, pointes de flèches).

Cartel

  • Pointe de lance

    Cycladique Ancien II (2700 - 2300 avant J.-C.)

    Provenance : Amorgos

  • Alliage cuivreux

    l. : 20 cm.

  • Don Delamarre, 1903

    Br 1459

  • Antiquités grecques, étrusques et romaines

    Aile Denon
    Entresol
    Grèce préclassique
    Salle 1, actuellement fermée au public

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet